Basseux, 62123
Bienvenue à Basseux, commune française située dans le département Pas-de-Calais et la région Nord-Pas-de-Calais.Vous trouverez ici quelques infos sur la commune et notre sélection de sites sur Basseux.
     
 
 

Basseux en bref

Département : Pas-de-Calais
Code postal : 62123
Population : 0 habitants
Région : Nord-Pas-de-Calais
Arrondissement : Arras
Canton : Beaumetz-lès-Loges

Histoire de Basseux

Au VIIe siècle Basseux se nommait Batsalis (680) de « Bata » : « Bon » et « Sele » qui est d'étymologie germanique, (Francs). Selon Ricouart, une colonie de Lètes Bataves était présente dans la vallée du Crinchon. Le nom se décline en Batseus (1154), Basceu (1277). Au XIXe Basseux-les-Loges (la section des Loges est rattachée à Beaumetz par décret du 10 avril 1858).
Quelques dates
En 1469, le village comptait 19 feux (80 à 90 habitants).
En 1711, les troupes du marquis de Hautefort, lieutenant général des armées de Louis XIV, cantonné à Rivière fourragèrent la commune. Cet épisode se situe au moment de la guerre de Succession d'Espagne (1700-1713).
En 1788-1789, le wikt:presbytère est reconstruit, sur le questionnaire aux communes de 1790, le curé était Charles-Joseph Hoilain, curé de Basseux depuis 1786 et auparavant vicaire et prédicateur (1768-1786). Il est élu aussi procureur de la commune en 1790, et représente ainsi Basseux auprès des autorités). Le maire est monsieur Cardevac, ci-devant chanoine d'Arras.
En 1790, le village compte 217 habitants.
Le 8 avril 1834, la moitié du village disparut dans un incendie. Une inscription à gauche du portail de l'église en rappelle le souvenir : « Le 8 avril 1834, 17 maisons de ce village ont été incendiées. Elles ont toutes été reconstruites dans la même année par les bienfaits du roi Louis-Philippe Ier, les secours du gouvernement, ceux du département et les dons nombreux de personnes généreuses. Cette pierre a été placée comme un monument de reconnaissance des habitants de Basseux pour leurs bienfaiteurs.
Le 1er janvier 1871, une escarmouche eut lieu entre les dragons français et les uhlans prussiens.
Citons enfin une coutume qui se déroulait le lundi de Pâques. Une réunion de jeunes que l'on appelait le Marché aux filles.
Notre-Dame Marchette
Des événements devaient marquer la localité et l'on retrouve dans le registre de paroisse de l'année 1896, la légende qui fait de la Vierge de Basseux, statue en chêne fort ancienne, ne comprenant que la partie supérieure du corps et peinte en couleurs très vives, avec l'Enfant-Jésus sur le bras gauche, une statue miraculeuse. Aux plus tristes jours de la Révolution française, écrit le chroniqueur, alors que l'empiété, maîtresse pour un moment, attaquait, volait, saccageait, brûlait les choses saintes, des habitants de Basseux enlevèrent la statue de leur Patronne bien-aimée pour la soustraire à quelque acte sacrilège. Quand la tourmente sociale fut passée, à une date que nous ne pouvons préciser, il arriva ceci :
« Un berger faisait paître ses moutons dans un champ situé entre Basseux et Monchiet. Il remarqua que son troupeau se portait de préférence à un certain endroit toujours plus verdoyant, bien qu'il fut plus souvent piétiné et mordu. Le fait lui parut, avec raison, surprenant. Il en fit part aux gens de Basseux et l'on résolut de creuser l'endroit singulier. On ne tarda pas à découvrir la statue de Notre-Dame. Les chrétiens qui avaient ainsi caché leur Patronne étaient ils morts ? Sans aucun doute, car ils auraient révélé le lieu du saint dépôt. Quoiqu'il en soit, la Vierge fut ramenée à l'église de Basseux, mais les habitants de Monchiet, s'armant d'un article du Code, réclamèrent la statue comme ayant été trouvée dans une terre dépendant de leur commune. Basseux refusa. Monchiet s'obstina. Bref que la Vierge eut été donnée ou enlevée, elle fut déposée en l'église de Monchiet. Mais un matin, on la trouva à la porte de l'église de Basseux. L'événement se renouvela deux fois, ce qui mit fin au pieux litige et Notre-Dame reçut le nom de Marchette ».
Le pèlerinage annuel
Tous les ans, un célèbre pèlerinage commence le 25 mars en l'honneur de Notre-Dame de Basseux. On l'invoque principalement pour les enfants tardant à marcher, marchant difficilement, malingres, estropiés ou infirmes[1].
L'histoire de la Vierge
Mais aux humbles prières adressées pour les enfants à Notre-Dame Marchette, l'histoire plus récente a permis d'ajouter des hymnes de reconnaissance. En effet, l'église de Basseux a été particulièrement protégée au cours de la Grande Guerre. En 1914, les tranchées n'étaient qu'à quelques centaines de mètres du sanctuaire de Notre-Dame. Les Allemands occupaient Ransart, Monchy-au-Bois, les hauteurs de Rivière. Basseux était menacé. La prudence ordonnait que l'on mit en lieu sûr l'antique et vénérée statue. On la descendit dans une cave profonde, mais on rapporte que le général qui commandait les soldats bretons et vendéens cantonnés à Basseux protesta contre cette retraite et ordonna de replacer la statue à sa place d'honneur. Pendant toutes les hostilités, aucun obus ne tomba sur l'édifice. Plusieurs ex-voto et de nombreux cœurs en argent témoignent que l'on invoque pas en vain la Vierge de Basseux et ainsi demeure vivace dans un coin de l'harmonieux pays d'Artois une dévotion par laquelle ses habitants actuels rejoignent les ancêtres par-dessus les vicissitudes des guerres et des révolutions.
source : Wikipedia

Carte de Basseux

 
 
 
 
 
 
  Communes françaises
 
 
  Autres communes du canton
 
 
  Communes proches
 
 
  Départements français
01.Ain.  02.Aisne.  03.Allier.  04.Alpes-de-Haute-Provence.  05.Hautes-Alpes.  06.Alpes-Maritimes.  07.Ardèche.  08.Ardennes.  09.Ariège.  10.Aube.  11.Aude.  12.Aveyron.  13.Bouches-du-Rhône.  14.Calvados.  15.Cantal.  16.Charente.  17.Charente-Maritime.  18.Cher.  19.Corrèze.  21.Côte-d'Or.  22.Côtes-d'Armor.  23.Creuse.  24.Dordogne.  25.Doubs.  26.Drôme.  27.Eure.  28.Eure-et-Loir.  29.Finistère.  2a.Corse du Sud.  2b.Haute-Corse.  30.Gard.  31.Haute-Garonne.  32.Gers.  33.Gironde.  34.Hérault.  35.Ille-et-Vilaine.  36.Indre.  37.Indre-et-Loire.  38.Isère.  39.Jura.  40.Landes.  41.Loir-et-Cher.  42.Loire.  43.Haute-Loire.  44.Loire-Atlantique.  45.Loiret.  46.Lot.  47.Lot-et-Garonne.  48.Lozère.  49.Maine-et-Loire.  50.Manche.  51.Marne.  52.Haute-Marne.  53.Mayenne.  54.Meurthe-et-Moselle.  55.Meuse.  56.Morbihan.  57.Moselle.  58.Nièvre.  59.Nord.  60.Oise.  61.Orne.  62.Pas-de-Calais.  63.Puy-de-Dôme.  64.Pyrénées-Atlantiques.  65.Hautes-Pyrénées.  66.Pyrénées-Orientales.  67.Bas-Rhin.  68.Haut-Rhin.  69.Rhône.  70.Haute-Saône.  71.Saône-et-Loire.  72.Sarthe.  73.Savoie.  74.Haute-Savoie.  75.Seine.  76.Seine-Maritime.  77.Seine-et-Marne.  78.Yvelines.  79.Deux-Sèvres.  80.Somme.  81.Tarn.  82.Tarn-et-Garonne.  83.Var.  84.Vaucluse.  85.Vendée.  86.Vienne.  87.Haute-Vienne.  88.Vosges.  89.Yonne.  90.Territoire de Belfort.  91.Essone.  92.Hauts-de-Seine.  93.Seine-Saint-Denis.  94.Val-de-Marne.  95.Val-d'Oise.