Albigny-sur-Saône, 69250
Bienvenue à Albigny-sur-Saône, commune française située dans le département Rhône et la région Rhône-Alpes.Vous trouverez ici quelques infos sur la commune et notre sélection de sites sur Albigny-sur-Saône.
     
 
 

Albigny-sur-Saône en bref

Département : Rhône
Code postal : 69250
Population : 0 habitants
Région : Rhône-Alpes
Arrondissement : Lyon
Canton : Neuville-sur-Saône

Histoire de Albigny-sur-Saône

D'après http://wiki.geneanet.org
Albigny a été fondée par les Romains.
La région a un rôle stratégique important. Après la conquête de la Gaule par Jules César, le maintien de garnisons permanentes n'étant plus nécessaire, il fallait garder quand même des postes de surveillance. L'éperon d'Albigny était particulièrement bien placé avec la vue offerte sur la plaine au nord, le gué (endroit où on pouvait traverser la Saône à pied) vers St-Germain et bien sûr la Saône. A cet effet Lucius Munatius Plancus qui fonda Lugdunum (ancien nom de Lyon) en - 43 avait demandé au Sénat romain l'autorisation d'installer ainsi des vétérans (anciens combattants).
Ceux-ci étaient installés avec un domaine agricole (Villa rustica) et quelques esclaves tout autour de Lyon à des endroits soigneusement choisis. Ces anciens soldats devenus agriculteurs restaient malgré tout des militaires qui surveillaient les accès de Lyon. Le vieux légionnaire Albinus donna son nom à ce lieu : Albinus > villa Albiniaca > Albiniacum > Albigny. De cette époque date une nécropole gallo-romain sur le plateau des Avoraux au Nord du château.
Au cours des premiers siècles de notre ère, le déclin de l'empire romain au profit des peuples germaniques a partagé l'ancienne Gaule entre Francs au Nord, Burgondes à l'est depuis 457 (d'où la Bourgogne) et Wisigoths au sud-ouest. Gondebaud est roi des Burgondes au début du VIème siècle ; il a bien peur de ne pouvoir protéger la riche Burgondie contre l'appétit de ses voisins les Francs. Il a aussi une nièce : Clotilde, jeune, intelligente, jolie et catholique romaine. Après négociations le mariage du roi des Francs et de sa nièce est décidé. Gondebaud a sa capitale à Lyon et une de ses maison des champs favorites à Albigny, sans doute à l'endroit de l'ancienne villa gallo-romaine. Vu l'importance de sa cour et de ses gardes, l'installation devait être importante avec dépendances et même fortifications. Le château actuel tient sont nom de cette époque : la tour de Gondebaud.
C'est peut-être là qu'ont été logés les nombreux membres de l'ambassade de Clovis venus chercher Clotilde, nièce de Gondebaud ; La légende aurait bien voulu que les futurs mariés se soient rencontrés à Albigny, mais Clovis n'est jamais sorti de son royaume... L’ancien château féodal, en bois, a appartenu en 1173 à l’église de Lyon, puis aux Chanoines-Comtes de Lyon. La tour et la chapelle du Château actuel ont été construits par un archevêque : Renaud II du Forez et datent du XIIème siècle (1184). D’ici, on voit bien le donjon à gauche, c’est un tour carrée assez exceptionnelle car on a ensuite préféré les tours rondes moins sensibles aux projectiles, et il n’en reste pas d’autre de ce type dans la région. La chapelle du château a longtemps été église paroissiale. Les parties moyennes sont du XIVème siècle et les plus hautes du XVIème siècle. Le site a une importance militaire jusqu’à la fin du Moyen-Age, mais avec une chance remarquable n’a pas souffert de tous les malheurs accablant la région : révolte des habitants de Lyon en 1269, pillage et incendie de Couzon, la commune voisine, razzias et batailles de la guerre de 100 ans.
Après cette reconquête par les Français de leur pays envahi par les Anglais, le château a perdu son rôle militaire. C'est avec la Renaissance que se construisent les plus belles maisons d'Albigny dont celle d'en face appelée la maison d'Albon. On voit l'écusson de cette famille en haut du portail.
Plusieurs de ses membres ont été mansionnaires (représentants nécessairement nobles des chanoines-comtes) au château d'Albigny. Et derrière sa grande porte on peut apercevoir 2 corps de bâtiments de chaque côté d'un passage ; à gauche le bâtiment agricole et à droite la maison de maître bâtie sur une vaste cave, avec une galerie à l'italienne de l'autre côté qui fait maintenant partie d'une autre propriété. Entre la Renaissance et la Révolution, Albigny a vécu une période de prospérité, c'est alors une commune rurale. Ses habitants produisaient et vendaient céréales et vin. Ils pêchaient en Saône et extrayaient des pierres dans les carrières (au sud de la commune). La justice de paix se rendait dans une petite maison de 2 pièces : l'Auditoire qui se situait peut-être vers le café actuel, et qui comportait un cellier où se versait les impôts en nature ou en argent, contrôlés par le célérier (receveur des impôts) employé du mansionnaire.
C'est d'un de ces mansionnaires Louis de la Barge que viennent les armoiries actuelles d'Albigny. Elles avaient été sculptées vers 1553 sur la cheminée de la salle du château où se réunissaient les élus de la commune à la fin du XIXème siècle ; d'où leur choix ... Les anciennes sont différentes et bien plus en rapport avec la situation de la commune (la tour, la Saône et la montagne). Le château a été vendu à la Révolution comme Bien national (comme d’autres biens de l’Eglise ou nobles vendus à des bourgeois ou à des marchands) et a ensuite appartenu à un maire qui l'a légué à la commune. Elle y a installé mairie et école jusqu'en 1906. Année où a été finie la nouvelle mairie-école, (en face de l’Espace Henri St-Pierre). Il a ensuite été revendu en 1942 et est maintenant propriété privée.
"L'accueil": un des plus beaux domaines de la commune. Il faisait 3 hectares et s'étendait jusqu'à la Saône... En passant regardez Bel-Air (propriété de campagne comme bien d'autres et ayant appartenu vers 1700 à un chanoine) ancienne propriété agricole avec l'entrée du côté de "la Montagne", enrichie d'une maison de maître puis d'une galerie Renaissance comme celles vues dans les 2 maisons précédentes, puis encore transformée au XIXème siècle.
Dans la cour de l'actuelle Poste on peut voir les restes de la "maison des champs" du prévôt des marchands de Lyon : Jean de Sève et remarquer le grand portail, la galerie à gauche et les 2 corps de bâtiments.
Quand Thomas de Boze, Trésorier de France à Lyon, en est le propriétaire il fait réaliser les fresques du salon d'apparat de la nouvelle construction (qui a possédé plusieurs noms jusqu’à l’actuel : l'"Accueil") vers 1710 par Daniel Sarrabat, fresques restaurées il y a peu et que vous pouvez voir lors de la journée du Patrimoine, ou sur le site de la commune...
En 1962 la commune est passée du nom de Albigny à Albigny-sur-Saône.
source : Wikipedia

Carte de Albigny-sur-Saône

 
 
 
 
 
 
  Communes françaises
 
 
  Autres communes du canton
 
 
  Communes proches
 
 
  Départements français
01.Ain.  02.Aisne.  03.Allier.  04.Alpes-de-Haute-Provence.  05.Hautes-Alpes.  06.Alpes-Maritimes.  07.Ardèche.  08.Ardennes.  09.Ariège.  10.Aube.  11.Aude.  12.Aveyron.  13.Bouches-du-Rhône.  14.Calvados.  15.Cantal.  16.Charente.  17.Charente-Maritime.  18.Cher.  19.Corrèze.  21.Côte-d'Or.  22.Côtes-d'Armor.  23.Creuse.  24.Dordogne.  25.Doubs.  26.Drôme.  27.Eure.  28.Eure-et-Loir.  29.Finistère.  2a.Corse du Sud.  2b.Haute-Corse.  30.Gard.  31.Haute-Garonne.  32.Gers.  33.Gironde.  34.Hérault.  35.Ille-et-Vilaine.  36.Indre.  37.Indre-et-Loire.  38.Isère.  39.Jura.  40.Landes.  41.Loir-et-Cher.  42.Loire.  43.Haute-Loire.  44.Loire-Atlantique.  45.Loiret.  46.Lot.  47.Lot-et-Garonne.  48.Lozère.  49.Maine-et-Loire.  50.Manche.  51.Marne.  52.Haute-Marne.  53.Mayenne.  54.Meurthe-et-Moselle.  55.Meuse.  56.Morbihan.  57.Moselle.  58.Nièvre.  59.Nord.  60.Oise.  61.Orne.  62.Pas-de-Calais.  63.Puy-de-Dôme.  64.Pyrénées-Atlantiques.  65.Hautes-Pyrénées.  66.Pyrénées-Orientales.  67.Bas-Rhin.  68.Haut-Rhin.  69.Rhône.  70.Haute-Saône.  71.Saône-et-Loire.  72.Sarthe.  73.Savoie.  74.Haute-Savoie.  75.Seine.  76.Seine-Maritime.  77.Seine-et-Marne.  78.Yvelines.  79.Deux-Sèvres.  80.Somme.  81.Tarn.  82.Tarn-et-Garonne.  83.Var.  84.Vaucluse.  85.Vendée.  86.Vienne.  87.Haute-Vienne.  88.Vosges.  89.Yonne.  90.Territoire de Belfort.  91.Essone.  92.Hauts-de-Seine.  93.Seine-Saint-Denis.  94.Val-de-Marne.  95.Val-d'Oise.