Broons, 22250
Bienvenue à Broons, commune française de 2488 habitants située dans le département Côtes-d'Armor et la région Bretagne.Vous trouverez ici quelques infos sur la commune et notre sélection de sites sur Broons.
     
 
 

Broons en bref

Département : Côtes-d'Armor
Code postal : 22250
Population : 2488 habitants
Région : Bretagne
Arrondissement : Dinan
Canton : Broons

Histoire de Broons

Origines
À l'origine, Broons est un bourg commerçant et une seigneurie existant depuis au moins le haut Moyen Âge, qui aurait dépendu de la paroisse d'Yvignac. Ladite seigneurie était assez importante et bien plus étendue que les limites actuelles de la commune, comme l'atteste ce texte daté de 1614 :
« La Maison, terre et seigneurie de BROON est bien l'une des plus anciennes de Bretagne, et de tout temps, a été gernie de chasteau, de ville champêtre et bourgade de grand renom; en laquelle il y a notamment des foires et marchés de grand émolument et prouffit; où se trouve un grand nombre de marchands; laquelle seigneurie s'étend en la paroesse de Broon et ès-paroesses proches et environnantes de Trémeur, Caulnes, Sévignac et Sainte-Urielle [aujourd'hui Trédias] ; en laquelle il y a un grand nombre de vassaux, hommes et sujets tant nobles que roturiers. »
La relative richesse et puissance des seigneurs de Bron a laissé quelques traces écrites depuis le XIIe siècle: en 1109, Pleardus, seigneur de Bron, est témoin dans l'acte de fondation du Prieuré de Jugon par Olivier de Dinan, ce qui atteste qu'il est un des principaux vassaux de celui-ci. De la même manière, le seigneur de Bron en 1205 est témoin de la fondation de l'Abbaye de Bosquen, à laquelle les Sires Ollivier et Geoffroy de Bron donnent en 1211 leur terre de l'Hermitage en perpétuelle aumône.
Au début du XIIe siècle, le siège de la Seigneurie de Bron est le château de la Motte-Bron, sans aucun doute une motte féodale, jusqu'en 1158, où deux frères jumeaux, Robert et Hamon de Bron, se disputent la succession, prétendant tous deux être l'ainé. Le duc Conan IV intervint pour régler la question, partageant Quota tibi (à parts égales) la seigneurie entre deux nouvelles de taille égale, donnant la partie contenant le château de la Motte-Bron au premier, et faisant construire pour le second un château identique appelé Bron dit Neuf. Si l'histoire de la maison de Bron-dit-Neuf est assez effacée, certains seigneurs de la Motte-Bron ont eu une réelle importance dans l'Histoire.
Les seigneurs de la Motte-Bron
Bertrand Du Guesclin, fait connétable par le roi de France.
En 1248, Guillaume de Bron participe à la septième croisade, dans laquelle il se distingue en couvrant saint Louis de son corps à la Bataille de Mansourah en 1250. Les noms des rivières (Rosette et Damiette) de Broons portent souvenir de cet événement, puisque ce sont à l'origine le nom des bras du Nil.
En 1251, le seigneur de Pontorson et autres lieux, Robert du Guesclin, devient seigneur de Bron en épousant l'héritière. Leur fils aîné, Robert, lui succèdera et épouse Jeanne de Malemains, qui lui donnera plusieurs enfants, dont l'aîné et héritier Bertrand du Guesclin en 1320. On peut aussi citer son frère et compagnon d'arme Ollivier, et leur sœur Julienne, qui fut abbesse de Saint-Georges de Rennes et défendit Pontorson contre les Anglais en 1364.
Le château lui-même, modernisé pour résister à l'artillerie apparue entre-temps, a eu une importance stratégique pendant la guerre de guerre de Succession de Bretagne et la guerre de Cent Ans. Occupé aux alentours de 1350 par Olivier de Clisson, ami de du Guesclin et vassal des comtes de Penthièvre, il est repris à ceux-ci en 1420 par les troupes du duc Jean V, qui la donne à Jacques de Dinan, laquelle la revend au sire de Brezé pour 13 000 écus. Elle est à nouveau vendue, cette fois à la famille de Villeblanche.
Pierre de Villeblanche, en compagnie d'autres grands seigneurs bretons ambitieux, signe en 1484 avec Anne de Beaujeu un traité visant à remettre la Bretagne au roi de France.
La seigneurie change ensuite à nouveau de mains, passant dans celles de la famille d'Espinay. Puis vient la guerre de la Ligue, conduite par le duc de Mercœur dont les troupes occupent Broons. Suite à cela, Henri IV, puis sa veuve Marie de Médicis en 1614, ordonnent la destruction du château de la Motte-Bron, qui sera rasé en 1616, le marquis d'Espinay recevant en compensation une indemnité de 150 000 livres.
La seigneurie change une fois de plus de propriétaire, en 1689 par mariage avec la famille des Lorraine Brionne, ce qui explique la présence de nombreux calvaires en formes de croix de Lorraine.
Par la suite, la population de Broons se tient calme durant l'agitation des XVIIIe et XIXe siècles, ne participant ni à la révolte des Bonnets Rouges, ni à la chouannerie, ce qui lui permet d'échapper aux répressions qui s'en suivirent.
Après la Révolution
En 1790, Broons devient une commune, et le chef-lieu du District de Broons, qui comprenait, outre l'actuel canton de Broons alors amputé de Mégrit, l'éphémère canton de Mégrit, mais aussi les cantons de Caulnes, de Merdrignac, de Plénée et de Plumaugat. À la suppression des districts, Broons devient attaché à l'actuelle sous-préfecture de Dinan. Ensuite, l'histoire de la commune se confond à nouveau avec celle de France. On peut noter:
une exécution capitale effectuée dans la commune pendant la Terreur (en 1793), et une autre le 29 juin 1854. De plus la chaîne des bagnards allant de Bicêtre à Brest passera par Broons jusqu'au 14 août 1836.
En 1828 est créée par les sœurs Lemarchand ce qui deviendra la Congrégation des Filles de Sainte-Marie de la Présentation, aussi appelée Communauté des Sœurs de Broons.
En 1840 est inaugurée la Colonne du Guesclin, monument à la mémoire de celui-ci.
Le mardi 25 avril 1863 voit l'inauguration du tronçon Rennes - Saint-Brieuc de la ligne de chemin de fer allant de Paris à Brest et passant par Broons.
L'ancienne église du XVe siècle est abattue en 1894 et remplacée par une nouvelle, de style néo-gothique, inaugurée en 1898.
La même année, les Halles qui occupaient la place sont abattues. La ruelle du Casse-Cou sera également abattue en 1899. Celle-ci est décrite par Le Giemble comme « une cour des miracles fortement gardée par de nombreuses sentinelles aussi muettes que malodorantes » et « un boyau [...] couvert de constructions en torchis datant probablement des XVe ou XVIe siècles. Sur le passage laissé libre s'ouvraient d'abominables taudis où vivait une population de mendiants. »
En 1910, le conseil municipal aborde la question de l'électrification de Broons. La fête saluant l'arrivée de l'électricité dans la commune aura lieu en 1913.
Durant la Première Guerre mondiale, la Communauté est reconvertie en hôpital militaire.
source : Wikipedia

Carte de Broons

 
 
 
 
 
 
  Communes françaises
 
 
  Autres communes du canton
 
 
  Communes proches
 
 
  Départements français
01.Ain.  02.Aisne.  03.Allier.  04.Alpes-de-Haute-Provence.  05.Hautes-Alpes.  06.Alpes-Maritimes.  07.Ardèche.  08.Ardennes.  09.Ariège.  10.Aube.  11.Aude.  12.Aveyron.  13.Bouches-du-Rhône.  14.Calvados.  15.Cantal.  16.Charente.  17.Charente-Maritime.  18.Cher.  19.Corrèze.  21.Côte-d'Or.  22.Côtes-d'Armor.  23.Creuse.  24.Dordogne.  25.Doubs.  26.Drôme.  27.Eure.  28.Eure-et-Loir.  29.Finistère.  2a.Corse du Sud.  2b.Haute-Corse.  30.Gard.  31.Haute-Garonne.  32.Gers.  33.Gironde.  34.Hérault.  35.Ille-et-Vilaine.  36.Indre.  37.Indre-et-Loire.  38.Isère.  39.Jura.  40.Landes.  41.Loir-et-Cher.  42.Loire.  43.Haute-Loire.  44.Loire-Atlantique.  45.Loiret.  46.Lot.  47.Lot-et-Garonne.  48.Lozère.  49.Maine-et-Loire.  50.Manche.  51.Marne.  52.Haute-Marne.  53.Mayenne.  54.Meurthe-et-Moselle.  55.Meuse.  56.Morbihan.  57.Moselle.  58.Nièvre.  59.Nord.  60.Oise.  61.Orne.  62.Pas-de-Calais.  63.Puy-de-Dôme.  64.Pyrénées-Atlantiques.  65.Hautes-Pyrénées.  66.Pyrénées-Orientales.  67.Bas-Rhin.  68.Haut-Rhin.  69.Rhône.  70.Haute-Saône.  71.Saône-et-Loire.  72.Sarthe.  73.Savoie.  74.Haute-Savoie.  75.Seine.  76.Seine-Maritime.  77.Seine-et-Marne.  78.Yvelines.  79.Deux-Sèvres.  80.Somme.  81.Tarn.  82.Tarn-et-Garonne.  83.Var.  84.Vaucluse.  85.Vendée.  86.Vienne.  87.Haute-Vienne.  88.Vosges.  89.Yonne.  90.Territoire de Belfort.  91.Essone.  92.Hauts-de-Seine.  93.Seine-Saint-Denis.  94.Val-de-Marne.  95.Val-d'Oise. 
 

Broons -