Bourgbarré, 35230
Bienvenue à Bourgbarré, commune française située dans le département Ille-et-Vilaine et la région Bretagne.Vous trouverez ici quelques infos sur la commune et notre sélection de sites sur Bourgbarré.
     
 
 

Bourgbarré en bref

Département : Ille-et-Vilaine
Code postal : 35230
Population : 0 habitants
Région : Bretagne
Arrondissement : Rennes
Canton : Bruz

Histoire de Bourgbarré

Bourgbarré existait en tant que paroisse dès le XIIe, mais les origines exactes du bourg sont inconnues. Il semble avoir été appelé autrefois "la Ville Rouge", nom qui indique en général une création gallo-romaine. Des traces d'habitation datant de cette époque, relevées sur l'ensemble de la commune confirment l'existence d'un village. On a même identifié récemment un site préhistorique, proche du bourg.
Le nom actuel de la commune, qui signifie simplement bourg fortifié, est dû à la motte féodale située à l'intersection des routes d'Orgères et de Saint-Erblon. Ces mottes, châteaux-forts primitifs, sont apparues au XIe siècle siècle ou fin Xe. Elles sont formées d'une « colline » artificielle sur laquelle était dressé un donjon de bois. Le tout était entouré de fortifications, douve et talus avec palissade de bois, et protégeait une cour attenante, elle-même fortifiée, où venait se réfugier la population en cas d'attaque. Ces mottes sont nombreuses dans la région et représentent apparemment une ligne de défense marquant la zone frontière entre Francs et Bretons.
Le bourg s'est développé au pied de ce château et sous sa protection. Quatre maisons anciennes sur la place de l'église, bien que transformées au cours des âges, représentent encore les derniers vestiges de ce bourg médiéval. L'une d'elles renfermait "l'Auditoire" et la prison de la châtellenie de Bourgbarré. L'église actuelle a été achevée en 1610, mais elle a remplacé une plus ancienne, datant du XIème ou XIIe siècle.
Aujourd'hui très délabré, le manoir de la Vayrie, moins rustique que le château féodal, fut construit au XIIIe siècle à 1 km du bourg par les seigneurs de Bourgbarré, "Voyers", c’est-à-dire justiciers de la châtellenie. C'est là qu'habitait Gabriel Ier de Montgomery, fils de Jacques Ier de Lorges, comte de Montgommery. En 1559, il fut le vainqueur malheureux d'un tournoi qui l'opposait au roi de France Henri II, lors duquel il le blessa à l'œil. Celui-ci mourut quelques jours plus tard dans d'atroces souffrances et à la demande de Catherine de Médicis, Gabriel de Montgommery eut la tête tranchée en place de Grève à Paris, le 26 juin 1574.
Dix autres manoirs ont été recensés dans la commune, dont cinq attestés au XVe et deux au XVIIe. Ils ont disparu pour la plupart, mais on peut encore voir celui de Mesneuf daté du XVe, bien conservé malgré quelques transformations, et le Presbytère, du XVIIe. Cette abondance témoigne d'une période de prospérité au XVe, mais les plus anciennes fermes conservées ne datent que du début du XVIIe. On ne devait trouver dans la campagne, auparavant, que des habitations construites en terre et en bois.
Le manoir de Mesneuf est le seul encore existant sur la commune de Bourgbarré. Il constitue une superbe demeure, témoin d'une histoire mouvementée qui connaît ses grandes heures à l'époque de la réforme protestante et de la Chouannerie (fin du XVIIIe siècle), durant laquelle le bois de Mesneuf, notamment, fut le repère des paysans royalistes. Un siècle et demi plus tôt, le seigneur de Mesneuf "embrassait" la réforme et s'en fit un zélé propagandiste. Le calme est revenu au manoir de Mesneuf et ses alentours. La propriété appartient à la famille Oberthur depuis 1867, époque où l'imprimeur rennais en fit l'acquisition.
L'aspect défensif de la construction est indiscutable, le château forme les trois côtés d'une cour intérieure que limite à l'ouest, l'Ise, affluent de la Seiche. Les faces nord et est sont protégées par de larges douves. Mesneuf était qualifié de châtellenie, il possédait un droit de haute justice et un colombier.
Le Moulin situé au nord est remarquable par ses dimensions et laisse imaginer l'importante activité qui se déployait sur le domaine. A une centaine de mètres du manoir, dans le parc se trouve la chapelle, construite en 1703. C'est un édifice presque carré flanqué à chaque angle d'un lourd contrefort. L'autel est adossé à une fenêtre, qui éclaire le sanctuaire ; une unique petite porte donne accès à la Chapelle.
source : Wikipedia

Carte de Bourgbarré

 
 
 
 
 
 
  Communes françaises
 
 
  Autres communes du canton
 
 
  Communes proches
 
 
  Départements français
01.Ain.  02.Aisne.  03.Allier.  04.Alpes-de-Haute-Provence.  05.Hautes-Alpes.  06.Alpes-Maritimes.  07.Ardèche.  08.Ardennes.  09.Ariège.  10.Aube.  11.Aude.  12.Aveyron.  13.Bouches-du-Rhône.  14.Calvados.  15.Cantal.  16.Charente.  17.Charente-Maritime.  18.Cher.  19.Corrèze.  21.Côte-d'Or.  22.Côtes-d'Armor.  23.Creuse.  24.Dordogne.  25.Doubs.  26.Drôme.  27.Eure.  28.Eure-et-Loir.  29.Finistère.  2a.Corse du Sud.  2b.Haute-Corse.  30.Gard.  31.Haute-Garonne.  32.Gers.  33.Gironde.  34.Hérault.  35.Ille-et-Vilaine.  36.Indre.  37.Indre-et-Loire.  38.Isère.  39.Jura.  40.Landes.  41.Loir-et-Cher.  42.Loire.  43.Haute-Loire.  44.Loire-Atlantique.  45.Loiret.  46.Lot.  47.Lot-et-Garonne.  48.Lozère.  49.Maine-et-Loire.  50.Manche.  51.Marne.  52.Haute-Marne.  53.Mayenne.  54.Meurthe-et-Moselle.  55.Meuse.  56.Morbihan.  57.Moselle.  58.Nièvre.  59.Nord.  60.Oise.  61.Orne.  62.Pas-de-Calais.  63.Puy-de-Dôme.  64.Pyrénées-Atlantiques.  65.Hautes-Pyrénées.  66.Pyrénées-Orientales.  67.Bas-Rhin.  68.Haut-Rhin.  69.Rhône.  70.Haute-Saône.  71.Saône-et-Loire.  72.Sarthe.  73.Savoie.  74.Haute-Savoie.  75.Seine.  76.Seine-Maritime.  77.Seine-et-Marne.  78.Yvelines.  79.Deux-Sèvres.  80.Somme.  81.Tarn.  82.Tarn-et-Garonne.  83.Var.  84.Vaucluse.  85.Vendée.  86.Vienne.  87.Haute-Vienne.  88.Vosges.  89.Yonne.  90.Territoire de Belfort.  91.Essone.  92.Hauts-de-Seine.  93.Seine-Saint-Denis.  94.Val-de-Marne.  95.Val-d'Oise.