Le Rheu, 35650
Bienvenue à Le Rheu, commune française située dans le département Ille-et-Vilaine et la région Bretagne.Vous trouverez ici quelques infos sur la commune et notre sélection de sites sur Le Rheu.
     
 
 

Le Rheu en bref

Département : Ille-et-Vilaine
Code postal : 35650
Population : 0 habitants
Région : Bretagne
Arrondissement : Rennes
Canton : Mordelles

Histoire de Le Rheu

Le Rheu et Moigné fusionnent
Le 13 février 1965 la commune de Moigné est rattachée à la commune du Rheu. La superficie de la commune du Rheu devenue Le Rheu-Moigné passe de 1410 hectares à 1889 hectares. Le nombre d'habitants passe de 2001 à 2291 habitants. Le développement de cette partie de la commune a toutefois été très limitée depuis du fait de sa proximité avec l'aéroport de Rennes - Saint-Jacques. Un programme d'urbanisme et de construction est malgré tout prévu dans les années à venir pour cette partie de la commune.
L'histoire de la commune
Blason du Rheu
La date de naissance de la commune du Rheu est inconnue. Toutefois des documents datant de 1240 et 1279 attestent de l'existence des paroisses de Moigné et du Rheu.
On sait tout de même que Le Rheu fut occupé par les Romains comme le prouve la romanisation d'Apigné, de Moigné, et la présence d'une voie romaine au Rheu. Plus tard, au Moyen Âge, le climat d'insécurité aurait favorisé l'instauration du système féodal avec ses seigneuries (La Freslonière, la Motte au Vicomte, Apigné, Méjussaume) et l'édification de nombreux manoirs.
La révolution française fut bien accueillie par la population. En 1790, Les communes de Le Rheu et Moigné furent crées et leurs maires élus au suffrage universel. Durant le XIXe siècle et la première moitié du XXe siècle, le développement des deux communes fut relativement calme. Les maires successifs faisaient partie de la noblesse (Freslon, Boisbaudry).
Le développement de la cité-jardin
Au début des années 50, la commune du Rheu est essentiellement rurale et l'activité est limitée aux commerces et artisans du Bourg et de l'axe des Landes d'Apigné. Le maire de l'époque Jean Châtel veut faire du Rheu, une petite ville, en raison de l'industrialisation du secteur (installation de Citroën à la Barre Thomas à Rennes). Il lance la première opération d'urbanisme en 1955 aux Landes d'Apigné, le long de la RN24 de l'époque (devenue depuis la "Route Nationale"), 110 pavillons sont crées mais l'expérience ne le satisfait pas.
En 1959, il décide donc de faire appel à Gaston Bardet [1], directeur des études de Institut International et Supérieur d'Urbanisme Appliqué de Bruxelles. Gaston Bardet devient urbaniste conseil du Rheu pendant 10 ans et y impose le concept de cité-jardin. Concept désirant concilier développement du lien social, l'aménagement intelligent des axes de circulation, et la mise en place d'un cadre de verdure. Il mettra ainsi en chantier 3 lotissements : le lotissement ouest, le lotissement des "oiseaux" (Avenue des Cygnes, Rue des Mésanges...) et le lotissement des "sports" (Avenue des Sports, Rue des Tennis...).
Au début des années 1970 après le départ de Gaston Bardet, la ville lance le lotissement de la Motte, un lotissement en opposition aux principes de Bardet. L'opération ne sera pas renouvelle. En 1971, les premiers habitats collectifs apparaissent dans la commune (Résidence la Noë, Petit Verger...). En 1976, la commune crée le quartier de la Bouvetière où se mélange habitat collectif et pavillonnaire, puis le quartier du Clos-Joury. Un collège expérimental (absence de notation, absence de grillages, construction de plein pied, salle de spectacle) est construit en plein centre bourg en 1974. Il prendra le nom de Collège George-Brassens au milieu des années 1980. En 1977, le lycée agricole des Trois Croix de Rennes (devenue Lycée Victor-et-Hélène-Bash) déménage et s'installe au Rheu. Depuis 2003, le lycée agricole Rennes-Le-Rheu porte le nom de Lycée Théodore-Monod.
Place de la Fontaine
Au milieu des années 1980, le centre ville du Rheu est complètement redessiné. La plupart des maisons et des bâtiments autour de la mairie et de l'église sont rasés afin de créer un centre ville entièrement piétonnier. De nombreux immeubles d'habitat sont crées avec au rez-de-chaussée de ces immeubles, des cellules commerciales afin de constituer un véritable centre commercial au cœur de la ville. En 1986, la Ferme de la Noé est partiellement rénové afin de devenir un centre culturel (Centre la Noé) accueillant le siège de l'association Agora et différentes activités (cours de musique, Centre de Loisirs jusqu'au début des années 2000, Maison des Jeunes, "Le Parking" - salle de répétition pour les musiques actuelles-). La partie non rénovée du Centre la Noé devrait prochainement être détruite afin d'accueillir de nouveaux logements collectifs.
En 1988, la commune lance la ZAC des Champs Freslons (quartier des Champs Freslons, des Perrières, de la Cranais, de la Colline/la Mare), qui prévoit la construction de 900 logements. Les Fermes des Champs Freslons et des Perrières sont rénovés afin d'accueillir le siège du Sporting Club pour la ferme des Champs Freslons et la bibliothèque et certaines activités de l'Agora pour la Ferme des Perrières. Le centre de loisirs et la halte-garderie déménage dans le quartier de la Cranais à l'emplacement de l'ancienne maison de la famille du maire Jean Châtel.
Afin de satisfaire la demande croissante en logement dans l'agglomération rennaise, la ville lance en 2004, la ZAC des Huberdières et décide d'initier la rénovation de la Ferme de la Mare où devrait se situer à terme une médiathèque.
A partir de 2008, une nouvelle ZAC est prévue : La ZAC de la Tremeliere. Près de 1000 logements y seront construits dans ce nouveau quartier d'ici à 2014. le développement de ce quartier sera assurée par l'urbaniste et architecte iranienne Nasrine Seraji
Par ailleurs, une réflexion sur le secteur de Touche Nogue est engagé. Des équipements tels qu'une salle multi-fonctions ainsi qu'un centre commercial devrait y être construit.
La commune obtient en 1987 deux fleurs au concours national du fleurissement puis quatre fleurs depuis 1989. Elle obtient même en 1996, le Grand Prix National du Fleurissement.
Depuis quelques années, certaines voix s’élèvent contre l’urbanisation croissant de la ville, l’abandon du concept de cité-jardin et la disparition du patrimoine rural de la commune.
Hypothèses de développement urbain
Des études en vue du développement futur du Rheu pour les vingt prochaines années ont été mené en 2003. Il est ainsi envisagé à court et moyen terme :
l’urbanisation du secteur de la Tremelière, de Touche Nogue et à proximité du secteur de la Freslonière
la mise en place d’équipements collectifs aux Landes d’Apigné
le désenclavement du tissu commercial du centre-ville
la valorisation de la Vilaine avec un pôle de loisirs et de promenade, des restaurants, des hôtels
une modification des accès à la ville et du développement urbain : accès depuis la route de Lorient (RN24) souvent embouteillé, urbanisme et axes de circulations tendant à unifiant la ville du Rheu aujourd’hui éclaté entre le bourg du Rheu, les Landes d’Apigné et Moigné.
source : Wikipedia

Carte de Le Rheu

 
 
 
 
 
 
  Communes françaises
 
 
  Autres communes du canton
 
 
  Communes proches
 
 
  Départements français
01.Ain.  02.Aisne.  03.Allier.  04.Alpes-de-Haute-Provence.  05.Hautes-Alpes.  06.Alpes-Maritimes.  07.Ardèche.  08.Ardennes.  09.Ariège.  10.Aube.  11.Aude.  12.Aveyron.  13.Bouches-du-Rhône.  14.Calvados.  15.Cantal.  16.Charente.  17.Charente-Maritime.  18.Cher.  19.Corrèze.  21.Côte-d'Or.  22.Côtes-d'Armor.  23.Creuse.  24.Dordogne.  25.Doubs.  26.Drôme.  27.Eure.  28.Eure-et-Loir.  29.Finistère.  2a.Corse du Sud.  2b.Haute-Corse.  30.Gard.  31.Haute-Garonne.  32.Gers.  33.Gironde.  34.Hérault.  35.Ille-et-Vilaine.  36.Indre.  37.Indre-et-Loire.  38.Isère.  39.Jura.  40.Landes.  41.Loir-et-Cher.  42.Loire.  43.Haute-Loire.  44.Loire-Atlantique.  45.Loiret.  46.Lot.  47.Lot-et-Garonne.  48.Lozère.  49.Maine-et-Loire.  50.Manche.  51.Marne.  52.Haute-Marne.  53.Mayenne.  54.Meurthe-et-Moselle.  55.Meuse.  56.Morbihan.  57.Moselle.  58.Nièvre.  59.Nord.  60.Oise.  61.Orne.  62.Pas-de-Calais.  63.Puy-de-Dôme.  64.Pyrénées-Atlantiques.  65.Hautes-Pyrénées.  66.Pyrénées-Orientales.  67.Bas-Rhin.  68.Haut-Rhin.  69.Rhône.  70.Haute-Saône.  71.Saône-et-Loire.  72.Sarthe.  73.Savoie.  74.Haute-Savoie.  75.Seine.  76.Seine-Maritime.  77.Seine-et-Marne.  78.Yvelines.  79.Deux-Sèvres.  80.Somme.  81.Tarn.  82.Tarn-et-Garonne.  83.Var.  84.Vaucluse.  85.Vendée.  86.Vienne.  87.Haute-Vienne.  88.Vosges.  89.Yonne.  90.Territoire de Belfort.  91.Essone.  92.Hauts-de-Seine.  93.Seine-Saint-Denis.  94.Val-de-Marne.  95.Val-d'Oise.