Montholier, 39800
Bienvenue à Montholier, commune française située dans le département Jura et la région Franche-Comté.Vous trouverez ici quelques infos sur la commune et notre sélection de sites sur Montholier.
     
 
 

Montholier en bref

Département : Jura
Code postal : 39800
Population : 0 habitants
Région : Franche-Comté
Arrondissement : Lons-le-Saunier
Canton : Poligny

Histoire de Montholier

Au XIX, lors des travaux sur la route impériale (Nationale 5 ou Départementale 1005),le squelette d'un plésiosaurus a été retrouvé dans de la marne grise. Squelette qui est parti pour étude à Paris et qui n'a pas laissé de traces. (Rousset et Désiré Monnier, ADJ). Les traces les plus anciennes remontent à la période pré-romaine avec la présence sur le site des Millières d'un enclos, identifié par des prises de vues aériennes.(DRAC) Le village à l'époque gallo-romaine se trouve entre les riches plaines doloises et la cité de Grozon ainsi que près de la villa de Tourmont. C'est ainsi que divers vestiges ont été retrouvés dans divers lieux du village (tessons, tuiles, éclats de poteries.... malheureusement tout cela a été perdu).Rabeur sera le lieu de rencontre de trois voies romaines(Chevalier,Rousset et divers relevés actuels). Le village apparaît dans les documents au XI° où il est rattaché à la Terre de Colonne. Il fait bien sûr parti du Comté de Bourgogne, lui même dépendant du Saint Empire Romain Germanique.(ADSL) Il était à l'origine une ferme dépendant de Grozon. Les Chartes de l'abbaye de Rosières (La Ferté) commencent à mentionner Montholier dès le XII° siècle. Montholier (d'après Rousset) est dès cette époque le chef-lieu de l'un des quatre bâtis de la terre de Colonne. On l'appelait Bâtis d'outre-bois (par rapport au bois de Foras) et il avait sous sa dépendance Rathier, Neuvilley, les Millières, le moulin des Charpys et le Moulin Banigot. Le prévôt de Colonne y exerçait la justice haute, moyenne et basse. On sait que l'ensemble du Revermont a été saccagé par les Grandes compagnies au XIV° siècle, donc il me semble plus que probable que Montholier aie été une cible comme une autre pour ces pillards. Toujours Rousset dans son Dictionnaire des communes, mais aussi l'historien Chevalier (XVIII° siècle)affirment que le château de Montholier (on parlera de maison-forte) a été détruit par Louis XI en 1480, lors d'une première tentative d'invasion. Il aurait été la propriété d'un certain seigneur ou chevalier de le Baroche. D'où le nom actuel des habitants de Montholier, les Barochins ( prononcé Barouchins). La chapelle Bulabois possède une pierre tombale d'un certain Jehan Bulabois datée de 1577. La chappelle sera élevée en 1611 sur cette pierre tombale. A cette époque, l'église de Montholier est située à Grozon, même si une petite chapelle (Saint Michel) se trouve au pied de la colline sous l'église actuelle. C'est lors de la Guerre de Dix Ans que le lieu de culte s'installe à Montholier dans cette chapelle ou au presbytère. Toujours lors de la guerre de Dix (1636-1646), Montholier est, comme la grande majorité des villages du Bas Jura, ravagé et détruit par les troupes Françaises de Louis XIII° et Richelieu. Louis XIII° rêve de rattacher la Comté au royaume de France. Face à la violence des Français, localement, se crée un groupe de partisans, mené par le polinois La Courvière, qui va mener des coups de main contre l'occupant français dans les campagnes autour de Montholier-Oussières. A plusieurs reprises, le village sera pillé et la population anéantie. Face au succès grandissant de La Courvière, les Français et leurs soudards suédois lui mênent une traque impitoyable.Il sera finalement tué. La paix revient, la population reconstruit la région, la prospérité et le calme sont de retour. C'est pourquoi, les registres paroissiaux ne remontent qu'à 1660. En 1654, les travaux de l'église Saint Michel commencent et ils s'achèvent en 1659. Un clocher-porche comtois est érigé à l'Ouest . Clocher comtois dont les tuiles vernissées représentent sur les quatre faces des croix de Malte (Ordre des Chevaliers de l'Hospital de Saint Jean). En 1668, nouvel assaut des Français,la Comté devient française. Montholier entre ,alors, dans le royaume de France. Le Code forestier est appliqué dans nos forêts, ce qui n'est pas rien lorsque l'on sait que Montholier est une très riche commune forestière. En 1747, grâce au don de l'ancien prêtre du village (Claude Anathole Guignard) et à l'aumône des paroissiens, une cloche est installée dans le clocher. Elle est bénite par le père Jean-François-Xavier Marion de Vatagna.| La Révolution ne laisse aucune trace. En 1790, Montholier compte 258 hab, Rabeur 151 et Rathier 155. Lors des guerres d'Italie, Napoléon se serait arrété dans l'auberge du village. En 1825, les villages de Montholier, Rabeur et Rathier décident de s'unir pour ne former qu'une commune. L'ensemble compte 673 habitants.En 1848, Montholier fait batir une maison commune qui abrite l'école fréquentée par 75 élèves. 70 élèves fréquentent l'étude du soir. En 1851, une maison-école est construite à Rathier. L'institutrice y est logée. (Rousset). En 1881, le président de la République Jules Grévy, originaire de Mont-sous-Vaudrey, obtient la réalisation d'une voie ferrée entre Dole et Poligny via Mont-sous Vaudrey. Montholier est sur le tracé et bénéficie de deux gares proches pour ses habitants (Aumont et Vacadieu-Brainans). Elle est inaugurée le 30 août 1884. Face au succès de l'automobile, elle est fermée dans les années 1950.
source : Wikipedia

Carte de Montholier

 
 
 
 
 
 
  Communes françaises
 
 
  Autres communes du canton
 
 
  Communes proches
 
 
  Départements français
01.Ain.  02.Aisne.  03.Allier.  04.Alpes-de-Haute-Provence.  05.Hautes-Alpes.  06.Alpes-Maritimes.  07.Ardèche.  08.Ardennes.  09.Ariège.  10.Aube.  11.Aude.  12.Aveyron.  13.Bouches-du-Rhône.  14.Calvados.  15.Cantal.  16.Charente.  17.Charente-Maritime.  18.Cher.  19.Corrèze.  21.Côte-d'Or.  22.Côtes-d'Armor.  23.Creuse.  24.Dordogne.  25.Doubs.  26.Drôme.  27.Eure.  28.Eure-et-Loir.  29.Finistère.  2a.Corse du Sud.  2b.Haute-Corse.  30.Gard.  31.Haute-Garonne.  32.Gers.  33.Gironde.  34.Hérault.  35.Ille-et-Vilaine.  36.Indre.  37.Indre-et-Loire.  38.Isère.  39.Jura.  40.Landes.  41.Loir-et-Cher.  42.Loire.  43.Haute-Loire.  44.Loire-Atlantique.  45.Loiret.  46.Lot.  47.Lot-et-Garonne.  48.Lozère.  49.Maine-et-Loire.  50.Manche.  51.Marne.  52.Haute-Marne.  53.Mayenne.  54.Meurthe-et-Moselle.  55.Meuse.  56.Morbihan.  57.Moselle.  58.Nièvre.  59.Nord.  60.Oise.  61.Orne.  62.Pas-de-Calais.  63.Puy-de-Dôme.  64.Pyrénées-Atlantiques.  65.Hautes-Pyrénées.  66.Pyrénées-Orientales.  67.Bas-Rhin.  68.Haut-Rhin.  69.Rhône.  70.Haute-Saône.  71.Saône-et-Loire.  72.Sarthe.  73.Savoie.  74.Haute-Savoie.  75.Seine.  76.Seine-Maritime.  77.Seine-et-Marne.  78.Yvelines.  79.Deux-Sèvres.  80.Somme.  81.Tarn.  82.Tarn-et-Garonne.  83.Var.  84.Vaucluse.  85.Vendée.  86.Vienne.  87.Haute-Vienne.  88.Vosges.  89.Yonne.  90.Territoire de Belfort.  91.Essone.  92.Hauts-de-Seine.  93.Seine-Saint-Denis.  94.Val-de-Marne.  95.Val-d'Oise.