Bayonne, 64100
Bienvenue à Bayonne, commune française située dans le département Pyrénées-Atlantiques et la région Aquitaine.Vous trouverez ici quelques infos sur la commune et notre sélection de sites sur Bayonne.
     
 
 

Bayonne en bref

Département : Pyrénées-Atlantiques
Code postal : 64100
Population : 0 habitants
Région : Aquitaine
Arrondissement : Bayonne
Canton : Canton non précisé

Histoire de Bayonne

Bayonne a été construite sur les ruines d'un ancien castrum romain, nommé Lapurdum, qui a laissé son nom à la province du Labourd, Lapurdi en basque. Cette implantation romaine est stratégique car elle permettait de surveiller les routes vers l'Espagne et les populations locales insoumises au pouvoir romain.
Il existe historiquement trois explications à la signification du nom de Bayonne : il pourrait s'agir d'un augmentatif gascon du latin Baia (« vaste étendue d'eau ») ou d'un nom dérivé du basque bai ona (« bonne rivière »). La dernière explication, celle d'Eugène Goyeneche reprise par Manex Goyeneche, la plus plausible scientifiquement, reste celle de bai una, le lieu de la rivière, étymologie désormais acceptée, ou éventuellement de bai ona « colline de la rivière » (J.-B. Orpustan).
La cité fut tour à tour romaine, vasconne puis "anglaise" durant trois siècles (XIIe au XVe) lorsque la duchesse d'Aquitaine (Aliénor) épouse le roi d'Angleterre en 1152. Cette alliance confère à Bayonne de nombreux privilèges commerciaux. Les bayonnais deviennent les transporteurs des vins de Bordeaux et d'autres produits du sud-ouest comme la résine, le jambon ou la pastel vers l'Angleterre. Bayonne est aussi une base militaire importante détenant des chantiers navals et de nombreux marins. Richard Cœur de Lion la sépara en 1177 de la vicomté de Labourd dont la capitale devint alors Ustaritz. Comme bien des villes à l'époque, Bayonne obtient en 1215 l'octroi d'une charte communale et s'émancipe des pouvoirs féodaux.
Dunois enlève la ville en 1451 et l'annexe à la France sans trop faire de victimes grâce à la présence d'esprit de l'évêque qui inventa avoir vu une fleur de lys dans les cieux pour dissuader les Bayonnais de se battre contre les Français. La ville continue d'être fortifiée par les rois de France face aux dangers de la frontière espagnole proche. En 1454, Charles VII érige en circonscription judiciaire particulière la sénéchaussée des Lannes — simple subdivision de la Guyenne pendant la période anglaise — compétente sur une vaste région couvrant Bayonne, Dax et Saint-Sever pour y exercer la justice civile, la juridiction criminelle restant de la compétence de l'échevinage. Au fil du temps, le «sénéchal d'épée», qui demeure à Dax perd tout rôle autre que protocolaire et Bayonne (en même temps que Dax et Saint-Sever) devient de facto le siège d'une sénéchaussée distincte, sous l'autorité d'un «lieutenant-général du sénéchal». L'âge d'or de la ville s'achève au XVe siècle avec la perte des échanges commerciaux avec les anglais et l'ensablement du port de Bayonne provoquée par le déplacement du cours de l'Adour vers le nord.
Au XVIe siècle, les ingénieurs du roi sont dépêchés sur place pour réaménager l'Adour et lui creuser un estuaire pour fixer son lit. Le port de Bayonne reprend alors une plus grande activité. La pêche à la morue et à la baleine assurent les richesses des pêcheurs et des armateurs. Au moment où Christophe Colomb découvre l'Amérique, l'Inquisition sévit dans la péninsule ibérique et des Juifs, quittant l'Espagne et surtout le Portugal, s'installent à Saint-Esprit. Ils importent le chocolat en France. En 1565, une rencontre entre Catherine de Médicis et l'envoyé de Philippe II d'Espagne, le duc D'Albe est connue sous le nom d'entrevue de Bayonne.
Au cours des conflits sporadiques qui agitèrent les campagnes françaises du milieu du XVIIe siècle, les paysans de Bayonne se trouvèrent à court de poudre et de projectiles. Ils fichèrent leurs longs couteaux de chasse dans les canons de leurs mousquets, confectionnant des lances improvisées que l'on appellera par la suite baïonnettes. Ce même siècle, Vauban est chargé de fortifier la ville en construisant une citadelle et un fort.
En 1808, au château de Marracq, fut signé l'acte d'abdication du roi d'Espagne Charles IV en faveur de Napoléon Ier. La même année est signée la Constitution de Bayonne, première constitution espagnole. Situé sur la rive droite de l'Adour, le quartier de Saint-Esprit partie de Bayonne jusqu'en 1792, est renommé Jean-Jacques Rousseau pendant la Révolution française. Il a été rattaché à Bayonne le 1er juin 1857. Il avait formé pendant 65 ans une commune autonome du département des Landes. Le commerce fait la richesse de la ville au XVIIIe siècle.
En 1854, le chemin de fer arrive de Paris avec de nombreux touristes désirant goûter aux plages de Biarritz. Bayonne se tourne plutôt vers la sidérurgie avec les forges de l'Adour. Le port prend alors une allure industrielle mais son déclin est inexorable et lent au XXe siècle. La découverte du gisement de Lacq lui a tout de même redonné un certain dynamisme.
Bayonne sera le théatre de l'affaire Finaly ( deux jeunes garçons juifs dont les père et mère étaient partis en déportation en 1944, et que deux tantes survivantes de la Shoa voulaient reprendre auprès d'elles, ce à quoi la congrégation de Notre Dame de Sion se refusait avec le soutien de Rome). Cette affaire judiciaire commencée en 1945 à Grenoble connaîtra un retentissement politique et international à Bayonne, où les deux enfants avaient été amenés et inscrits clandestinement au collège Saint Louis de Gonzague. L'identité réelle des enfants ayant été découverte début février 1953 des prêtres du collège soutenus par l'évêché et notamment le secrétaire de l'évêque de l'époque l'abbé Etchegaray, devenu depuis le cardinal Etchegaray et les soeurs de Notre Dame de Sion prendront la décision (soutenus par d'autres prêtres)de faire "disparaître" les frères Finaly du collège, de les cacher pendant une dizaine de jours au presbytère de Saint Léon de Marracq avant de leur faire clandestinement passer la frontière à pied et dans la neige à destination de l'Espagne. Très vite les prêtres de Bayonne ayant organisé cette "disparition" qui allait à l'encontre de décisions de justice lesquelles ordonnaient de rendre les enfants à la famille, seront arrêtés et placés en détention à la prison de Bayonne.Germain Latour qui a consacré un ouvrage à cette affaire Les deux orphelins, l'affaire Finaly 1945-1953, Paris, éditions Fayard 2006 fait un récit très précis et documenté de l'épisode bayonnais analysant le rôle des diverses personnalités locales qui y ont été impliquées.
Héraldique
source : Wikipedia

Carte de Bayonne

 
 
 
 
 
 
  Communes françaises
 
 
  Autres communes du canton
 
 
  Communes proches
 
 
  Départements français
01.Ain.  02.Aisne.  03.Allier.  04.Alpes-de-Haute-Provence.  05.Hautes-Alpes.  06.Alpes-Maritimes.  07.Ardèche.  08.Ardennes.  09.Ariège.  10.Aube.  11.Aude.  12.Aveyron.  13.Bouches-du-Rhône.  14.Calvados.  15.Cantal.  16.Charente.  17.Charente-Maritime.  18.Cher.  19.Corrèze.  21.Côte-d'Or.  22.Côtes-d'Armor.  23.Creuse.  24.Dordogne.  25.Doubs.  26.Drôme.  27.Eure.  28.Eure-et-Loir.  29.Finistère.  2a.Corse du Sud.  2b.Haute-Corse.  30.Gard.  31.Haute-Garonne.  32.Gers.  33.Gironde.  34.Hérault.  35.Ille-et-Vilaine.  36.Indre.  37.Indre-et-Loire.  38.Isère.  39.Jura.  40.Landes.  41.Loir-et-Cher.  42.Loire.  43.Haute-Loire.  44.Loire-Atlantique.  45.Loiret.  46.Lot.  47.Lot-et-Garonne.  48.Lozère.  49.Maine-et-Loire.  50.Manche.  51.Marne.  52.Haute-Marne.  53.Mayenne.  54.Meurthe-et-Moselle.  55.Meuse.  56.Morbihan.  57.Moselle.  58.Nièvre.  59.Nord.  60.Oise.  61.Orne.  62.Pas-de-Calais.  63.Puy-de-Dôme.  64.Pyrénées-Atlantiques.  65.Hautes-Pyrénées.  66.Pyrénées-Orientales.  67.Bas-Rhin.  68.Haut-Rhin.  69.Rhône.  70.Haute-Saône.  71.Saône-et-Loire.  72.Sarthe.  73.Savoie.  74.Haute-Savoie.  75.Seine.  76.Seine-Maritime.  77.Seine-et-Marne.  78.Yvelines.  79.Deux-Sèvres.  80.Somme.  81.Tarn.  82.Tarn-et-Garonne.  83.Var.  84.Vaucluse.  85.Vendée.  86.Vienne.  87.Haute-Vienne.  88.Vosges.  89.Yonne.  90.Territoire de Belfort.  91.Essone.  92.Hauts-de-Seine.  93.Seine-Saint-Denis.  94.Val-de-Marne.  95.Val-d'Oise.