Navarrenx, 64190
Bienvenue à Navarrenx, commune française située dans le département Pyrénées-Atlantiques et la région Aquitaine.Vous trouverez ici quelques infos sur la commune et notre sélection de sites sur Navarrenx.
     
 
 

Navarrenx en bref

Département : Pyrénées-Atlantiques
Code postal : 64190
Population : 0 habitants
Région : Aquitaine
Arrondissement : Oloron-Sainte-Marie
Canton : Navarrenx

Histoire de Navarrenx

La première mention écrite du nom de la ville se trouve dans une charte de 1078[réf. nécessaire]. Navarrenx (Navarrensis) y est citée cinq fois. Il s'agit d'un accord perpétuel entre Centulle V de Béarn dit le jeune, vicomte de Béarn et d'Oloron et son vassal Raimond Guillaume vicomte de Soule. Celui-ci se présentera à Navarrenx pour réparer les torts faits aux Béarnais par les Souletins. Il pourra en faire raison et justice soit par serment, soit en payant une amende, soit par duel. Dans ce cas le texte dit que le duel se fera, non pas sur la rive du gave du côté de la Soule, mais en la rive du côté de Navarrenx (Quod bellun fiet non in ripa Soulensi, sed in sponda Navarrensi).
Ce fut, dès l'origine, une ville frontière. En 1188 un pont en bois est construit et un marché instauré. La grande arche du pont sur le gave d'Oloron remonte au XIIIe siècle mais a perdu sa tour de défense, comme on peut encore en voir aux ponts d'Orthez ou à celui de Sauveterre-de-Béarn, un octroi y était perçu.
Le vicomte tenait un château imprenable sur la hauteur à l'ouest, au confluent du gave et du Larroder, «la Casterasse» ("forteresse".) En 1316 ayant obtenue le for de Morlaas elle fut flanquée d'une bastide, dont la place centrale et les rues à angle droit de Navarrenx gardent le souvenir.
Le bailliage de Navarrenx englobait[5] en 1343 les communes d'Araujuzon, Audaux, Dognen, Gurs, Méritein, Sus, Laàs, Ossenx et le hameau de Geup (Castetbon).
En 1385, Navarrenx comptait 85 feux et Bérérenx 10. Il y avait à Bérérenx une abbaye laïque, vassale de la vicomté de Béarn.
En 1388 Gaston Fébus comte de Foix, vicomte de Béarn fait emprisonner les jurats de Navarrenx jusqu'à ce que les habitants acceptent de contribuer aux réparations de son moulin sur le gave. Par privilège ce fort beau moulin appartiendra plus tard à la communauté de Navarrenx dont les archives mettent en évidence le nombre inoui de réparations effectuées. Lors de la suppression des droits féodaux l' Etat le séquestra pour le revendre en 1813 par adjudication publique.[réf. nécessaire]
En 1523 les castillans conduits par Philibert de Chalon, Prince d'Orange, s'emparent de la ville et détruisent ses défenses.
Elles furent complètement remodelées de 1542 à 1549 : Henri d'Albret et Marguerite d'Angoulême, rois de Navarre (et vicomtes de Béarn), font moderniser les fortifications par l'architecte italien Fabricio Siciliano, qui y ajouta quatre bastions sur le modèle de la citadelle de Lucques en Toscane : redans, demi-lunes, redoutes, galeries souterraines, murs calfeutrés de terre[15].
En 1569, elle devait prouver son efficacité en permettant aux huguenots béarnais de résister aux troupes françaises de Terride (Antoine de Lomagne), de mars à juillet, jusqu'à l'arrivée des secours de Montgomery. Les églises béarnaises qui se trouvérent sur le passage du régicide involontaire du roi Henri II subirent un vandalisme irréparable.
L'année 1620 voit la visite de Louis XIII venu imposer l'union du Béarn et de la Navarre à la France. La ville ne résiste pas aux troupes royales, « Il n'en coûta pas au roi la mèche d'un canon ». Le souverain rétablit le culte catholique à Navarrenx en assistant à une messe dans l'église même où sa grand mère Jeanne d'Albret, reine de Navarre et souveraine de Béarn, avait publiquement fait profession d'attachement au calvinisme le jour de Pâques 1563. Pour conserver la mémoire de cet évènement il fit placer au dessus du portail de l'église une couronne de lauriers avec l'écusson de France. Le jeune roi profita de son passage dans la cité pour s'emparer de ce qui restait du trésor des rois de Navarre.
A la Révolution française Navarrenx fut choisie comme chef-lieu du département (4 mars 1790), avant que la ville de Pau ne lui succède, le 14 octobre 1790.
Sous le commandement du colonel Regnault, la ville résista en 1814 au blocus de la division du général Morillo faisant partie des troupes hispano anglaises de Wellington auxquelles le Maréchal Soult résistait dans une retraite remarquable de Bayonne à Toulouse en passant par Orthez.
À la demande unanime des habitants la place est déclassée définitivement en 1871 et perd sa garnison. Navarrenx sera restée place de guerre de 1546 jusqu'à la fin du XIXe siècle.
source : Wikipedia

Carte de Navarrenx

 
 
 
 
 
 
  Communes françaises
 
 
  Autres communes du canton
 
 
  Communes proches
 
 
  Départements français
01.Ain.  02.Aisne.  03.Allier.  04.Alpes-de-Haute-Provence.  05.Hautes-Alpes.  06.Alpes-Maritimes.  07.Ardèche.  08.Ardennes.  09.Ariège.  10.Aube.  11.Aude.  12.Aveyron.  13.Bouches-du-Rhône.  14.Calvados.  15.Cantal.  16.Charente.  17.Charente-Maritime.  18.Cher.  19.Corrèze.  21.Côte-d'Or.  22.Côtes-d'Armor.  23.Creuse.  24.Dordogne.  25.Doubs.  26.Drôme.  27.Eure.  28.Eure-et-Loir.  29.Finistère.  2a.Corse du Sud.  2b.Haute-Corse.  30.Gard.  31.Haute-Garonne.  32.Gers.  33.Gironde.  34.Hérault.  35.Ille-et-Vilaine.  36.Indre.  37.Indre-et-Loire.  38.Isère.  39.Jura.  40.Landes.  41.Loir-et-Cher.  42.Loire.  43.Haute-Loire.  44.Loire-Atlantique.  45.Loiret.  46.Lot.  47.Lot-et-Garonne.  48.Lozère.  49.Maine-et-Loire.  50.Manche.  51.Marne.  52.Haute-Marne.  53.Mayenne.  54.Meurthe-et-Moselle.  55.Meuse.  56.Morbihan.  57.Moselle.  58.Nièvre.  59.Nord.  60.Oise.  61.Orne.  62.Pas-de-Calais.  63.Puy-de-Dôme.  64.Pyrénées-Atlantiques.  65.Hautes-Pyrénées.  66.Pyrénées-Orientales.  67.Bas-Rhin.  68.Haut-Rhin.  69.Rhône.  70.Haute-Saône.  71.Saône-et-Loire.  72.Sarthe.  73.Savoie.  74.Haute-Savoie.  75.Seine.  76.Seine-Maritime.  77.Seine-et-Marne.  78.Yvelines.  79.Deux-Sèvres.  80.Somme.  81.Tarn.  82.Tarn-et-Garonne.  83.Var.  84.Vaucluse.  85.Vendée.  86.Vienne.  87.Haute-Vienne.  88.Vosges.  89.Yonne.  90.Territoire de Belfort.  91.Essone.  92.Hauts-de-Seine.  93.Seine-Saint-Denis.  94.Val-de-Marne.  95.Val-d'Oise.