Orthez, 64300
Bienvenue à Orthez, commune française située dans le département Pyrénées-Atlantiques et la région Aquitaine.Vous trouverez ici quelques infos sur la commune et notre sélection de sites sur Orthez.
     
 
 

Orthez en bref

Département : Pyrénées-Atlantiques
Code postal : 64300
Population : 0 habitants
Région : Aquitaine
Arrondissement : Pau
Canton : Orthez

Histoire de Orthez

Il ne faut pas confondre la ville d’Orthez avec la vicomté d’Orthe qui recouvrait sous l’ancien régime le territoire de l’actuel canton de Peyrehorade.
Les plus anciens vestiges de la ville d’Orthez ne remontent pas au-delà du XIe siècle. Ce sont deux églises romanes qui se trouvent ; l’une dans le Bourg Vieux (nommé aussi autrefois Bourg du pont) ; l’autre encastrée dans l’église Saint-Pierre.
Autour de chacune de ces églises un groupe de maisons en faisaient deux petits bourgs. Le premier, fortifié, commandait le passage du gave de Pau qui s'est fait, selon les époques,par un gué, en bac ou par un pont. Le second, aux mains d'une famille de marchands, avait une vocation commerciale à l'abri de son église.
La ville est le résultat de la réunion, aux environs de 1260, de ces deux bourgs avec la création d’un conseil municipal. Cette association est symbolisée sur le blason de la ville par la présence d’un pont et des clés de Saint-Pierre.
L’agglomération initiale a été agrandie du Bourg neuf et du Faubourg Saint-Gilles dans les années suivantes. Cette rapide expansion de la ville s’explique par le choix du Vicomte Gaston VII de Béarn, dans les années 1250, d’y construire un nouveau château où il établit sa résidence principale. C’est au même moment qu’il fit remplacer la palissade en bois qui défendait le bourg vieux par un véritable rempart et que le Pont-Vieux, véritable porte fortifiée par dessus la rivière, fut construit.
En 1385, on comptait à Orthez 436 feux[2].
Du XIIIe au XVe siècle, Orthez fut la résidence des vicomtes de Béarn.
Bien qu’en 1460 cette résidence ait été transférée à Pau, plus centrale, Orthez reste durant tout l’ancien régime la ville la plus grande et la plus dynamique du Béarn. Elle reste le lieu du marché où se rendent tous les produits de la région destinés à être exportés vers le port de Bayonne. La ville subira peu de destructions en dehors de deux batailles en 1569 lors des guerres de religion.
Au XVIIe et XVIIIe siècle l’économie prospère grâce à la relance du commerce Atlantique. Les commerçants font fortune et de nombreuses maisons auparavant en bois et torchis sont reconstruites en pierre. Les toits sont refaits avec des tuiles en terre cuite. Ce sont ces bâtiments que l’on voit encore aujourd’hui dans la partie ancienne de la ville.
La ville s’est peu étendue sous l’ancien régime. Le Bourg Moncade, relevant du château, est resté longtemps institutionnellement à l’écart de la ville en raison de ses fonctions militaires. Le Bourg de Départ, situé au-delà de la rivière, n’a été officiellement réuni à la ville que sous la révolution.
Ce n’est qu’à partir de 1957 et la découverte du gisement du gaz de Lacq que le nombre d’ortheziens a explosé. Il est passé en quinze ans de 7.200 à 11.000 habitants entraînant la construction de plusieurs banlieues pavillonnaires et d’équipements publics.
Le 27 février 1814 voit la bataille d'Orthez avec la victoire des troupes anglo-portugaises du duc de Wellington sur l'armée napoléonienne de Maréchal Soult. Mais cet évènement n'aura que peu d'influence sur la ville.
Héraldique
Armes de la ville d'Orthez :
« D'azur, au pont de quatre arches inégales surmonté en son milieu d'une tour crénelée et couverte, le tout d'argent maçonné de sable, la tour accostée de deux clefs d'or, le panneton en chef vers le flanc. »
Devise
C'est Gaston VII de Moncade, retranché derrière les murailles de son château, qui lance au roi d’Angleterre ces fières paroles devenues la devise d’Orthez : « Toquoy si gaouses » soit « Touches-y si tu l'oses ».
source : Wikipedia

Carte de Orthez

 
 
 
 
 
 
  Communes françaises
 
 
  Autres communes du canton
 
 
  Communes proches
 
 
  Départements français
01.Ain.  02.Aisne.  03.Allier.  04.Alpes-de-Haute-Provence.  05.Hautes-Alpes.  06.Alpes-Maritimes.  07.Ardèche.  08.Ardennes.  09.Ariège.  10.Aube.  11.Aude.  12.Aveyron.  13.Bouches-du-Rhône.  14.Calvados.  15.Cantal.  16.Charente.  17.Charente-Maritime.  18.Cher.  19.Corrèze.  21.Côte-d'Or.  22.Côtes-d'Armor.  23.Creuse.  24.Dordogne.  25.Doubs.  26.Drôme.  27.Eure.  28.Eure-et-Loir.  29.Finistère.  2a.Corse du Sud.  2b.Haute-Corse.  30.Gard.  31.Haute-Garonne.  32.Gers.  33.Gironde.  34.Hérault.  35.Ille-et-Vilaine.  36.Indre.  37.Indre-et-Loire.  38.Isère.  39.Jura.  40.Landes.  41.Loir-et-Cher.  42.Loire.  43.Haute-Loire.  44.Loire-Atlantique.  45.Loiret.  46.Lot.  47.Lot-et-Garonne.  48.Lozère.  49.Maine-et-Loire.  50.Manche.  51.Marne.  52.Haute-Marne.  53.Mayenne.  54.Meurthe-et-Moselle.  55.Meuse.  56.Morbihan.  57.Moselle.  58.Nièvre.  59.Nord.  60.Oise.  61.Orne.  62.Pas-de-Calais.  63.Puy-de-Dôme.  64.Pyrénées-Atlantiques.  65.Hautes-Pyrénées.  66.Pyrénées-Orientales.  67.Bas-Rhin.  68.Haut-Rhin.  69.Rhône.  70.Haute-Saône.  71.Saône-et-Loire.  72.Sarthe.  73.Savoie.  74.Haute-Savoie.  75.Seine.  76.Seine-Maritime.  77.Seine-et-Marne.  78.Yvelines.  79.Deux-Sèvres.  80.Somme.  81.Tarn.  82.Tarn-et-Garonne.  83.Var.  84.Vaucluse.  85.Vendée.  86.Vienne.  87.Haute-Vienne.  88.Vosges.  89.Yonne.  90.Territoire de Belfort.  91.Essone.  92.Hauts-de-Seine.  93.Seine-Saint-Denis.  94.Val-de-Marne.  95.Val-d'Oise. 
 

Orthez -