Vert-Saint-Denis, 77240
Bienvenue à Vert-Saint-Denis, commune française située dans le département Seine-et-Marne et la région Ile-de-France.Vous trouverez ici quelques infos sur la commune et notre sélection de sites sur Vert-Saint-Denis.
     
 
 

Vert-Saint-Denis en bref

Département : Seine-et-Marne
Code postal : 77240
Population : 0 habitants
Région : Ile-de-France
Arrondissement : Melun
Canton : Le Mée-sur-Seine

Histoire de Vert-Saint-Denis

Vert-Saint-Denis fut le témoin de quelques faits remarquables au cours de l'Histoire.
Tout d'abord, c'est au hameau du Petit Jard, dans un château royal, disparu depuis, que naquit en août 1165 Philippe II Auguste.
En 1419, fut signée près de Vert-Saint-Denis, la Paix du Ponceau entre Jean sans Peur (duc de Bourgogne) et le Dauphin (Charles VII).
Le 10 août 1792, Jean Sylvain Bailly est arrêté sur la commune au lieu-dit de la Cave.
1881 voit l'arrivée de Louis Pasteur à Pouilly-le-Fort. Il participa avec Rossignol (un médecin local) à une mise en pratique de ses théories pour la lutte contre la maladie du charbon, maladie qui touche les moutons. Cette expérience se termina par un succès, les moutons vaccinés ayant vaincu la maladie.
L'événement, sans nul doute, le plus connu de l'histoire de la commune est l'Affaire_du_courrier_de_Lyon, qui eut lieu le 27 avril 1796. La malle-poste qui transportait ce jour là une partie de la solde des soldats de la campagne d'Italie fut attaquée près du lieu-dit de la Fontaine Ronde, situé sur la route impériale de Lyon (l'actuelle D 306, ex N6). Dans l'attaque, les deux convoyeurs furent égorgés. Après une enquête bâclée, un suspect, Joseph Lesurques, est déclaré coupable de l'attaque et est exécuté en 1798. Il est désormais avéré que Lesurques était innocent, et son histoire a été longuement contée et romancée au XIXe siècle.
Patrimoine architectural
Menhir du grand berger : bois de Bréviande. En pierre. Élevé au néolithique.
Centre de la futaie : bois de Bréviande. En meulière et en brique. Construit à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle. Le bois de Bréviande est racheté à plusieurs propriétaires par le conseil régional de la région Île-de-France à partir de 1972.
Maison forestière : bois de Bréviande. En pierre enduite et en brique. Installée à la fin du XIXe et au début du XXe siècle à l’emplacement d’un ancien rendez-vous de chasse entouré d’un parc bâti au XVIIIe siècle par le duc d’Orléans, dont il reste un mur de clôture.
Vestiges d’une maison forte : bois de Bréviande. La maison forte est signalée sur le site en 1354. Des tours lui sont ajoutées en 1669. En 1739, elle dispose de fossés et d’un pont-levis. Les vestiges sont situés près de la maison forestière.
Croix de cimetière : allée centrale du cimetière. En pierre. Du Moyen Âge à 1852, le cimetière se situe devant l’église. En 1852, il est transféré hors du village, la croix aussi.
Église Saint-Pierre et Saint-Paul.
Église Saint-Pierre et Saint-Paul : place de l’église. En pierre. La base du clocher et les chapiteaux sculptés dans l’église datent du XIIe siècle. Le reste, dont le clocher, sont construits au XIIIe siècle. Des remaniements ont lieu au XVIe siècle, dont la disposition du porche et le toit en double bâtière sont les produits. À l’intérieur : Adoration des mages en chêne sculpté peint et doré, provenant peut-être de l’ancienne église de Cesson ; Triomphe de François-Xavier, peinture à l’huile datant du XVIIe siècle ; porte de tabernacle en bois peint et sculpté du XVIIe siècle, provenant de l’ancienne abbaye du Jard ; retable du maître-autel, en bois datant de la fin du XVIIe siècle, provenant de l’ancienne abbaye du Jard : transféré d’abord de l’abbaye à l’ancienne église de Cesson, puis lors de la destruction de celle-ci en 1836, installé dans l’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul.
Tour du Petit-Jard
Tour du Petit-Jard : Rue de la Madeleine. En pierre. Datant du XIVe siècle, cette tour aurait fait partie d’un ensemble de quatre tours. Le fief du Petit-Jard est attesté dans des chartes du XIVe et du XVe siècle.
Porche : rue Dionet. En pierre, bois, et terre cuite vernissée. Il s’agit de l’entrée d’une ancienne ferme fortifiée. Acquise par l’abbaye de Saint-Denis en 1235, elle est exploitée jusqu’au XVIIIe siècle. Elle est ensuite morcelée. Actuellement divisée en deux propriétés.
Bornes SD et SV : rue Dionet. En grès. Elles viennent du bois du Jard. Elles délimitaient les terres possédées par l’abbaye de Saint-Denis(borne SD) et par les moines de Saint Victor, vivants dans l’abbaye du Jard(borne SV).
Puits de la rue de la Bichère.
Puits à roue : rue de la Bichère, Pouilly-le-Fort. En pierre et fonte.
Pont : rue Pichet, Pouilly-le-Fort. En pierre. Au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, plusieurs ponts sont construits sur le cours du ru de Balory.
Lavoir, rue du Lavoir
Lavoir : rue du lavoir, Pouilly-le-Fort. En pierre et en bois. Seconde moitié du XIXe siècle. Le ru de Balory alimente des lavoirs construits au XIXe siècle afin d'éviter que les lavandières ne lavent le linge directement dans le ru.
Château fort : rue Grande, Pouilly-le-Fort. En pierre. Le château date du XIVe siècle. En 1331, Guillaume de Vaudétar, au service de Philippe VI, reçoit la seigneurie et le château du Petit-Jard. Le château connaît des aménagements au XVe siècle, à la fin du XVIIe, ainsi qu’au XIXe siècle. Deux chartes en date de 1385 et de 1667 mentionnent un second corps de bâtiments avec une tour, un pont-levis, une chapelle, une basse-cour avec écuries, pressoirs et logements.
Ancienne école à Pouilly-le-Fort.
Ancienne école : rue des écoles, Pouilly-le-Fort. En pierre enduite. Construite en 1873, reconstruite au même endroit en 1909. Reconstitution de la salle de classe. Site Internet
source : Wikipedia

Carte de Vert-Saint-Denis

 
 
 
 
 
 
  Communes françaises
 
 
  Autres communes du canton
 
 
  Communes proches
 
 
  Départements français
01.Ain.  02.Aisne.  03.Allier.  04.Alpes-de-Haute-Provence.  05.Hautes-Alpes.  06.Alpes-Maritimes.  07.Ardèche.  08.Ardennes.  09.Ariège.  10.Aube.  11.Aude.  12.Aveyron.  13.Bouches-du-Rhône.  14.Calvados.  15.Cantal.  16.Charente.  17.Charente-Maritime.  18.Cher.  19.Corrèze.  21.Côte-d'Or.  22.Côtes-d'Armor.  23.Creuse.  24.Dordogne.  25.Doubs.  26.Drôme.  27.Eure.  28.Eure-et-Loir.  29.Finistère.  2a.Corse du Sud.  2b.Haute-Corse.  30.Gard.  31.Haute-Garonne.  32.Gers.  33.Gironde.  34.Hérault.  35.Ille-et-Vilaine.  36.Indre.  37.Indre-et-Loire.  38.Isère.  39.Jura.  40.Landes.  41.Loir-et-Cher.  42.Loire.  43.Haute-Loire.  44.Loire-Atlantique.  45.Loiret.  46.Lot.  47.Lot-et-Garonne.  48.Lozère.  49.Maine-et-Loire.  50.Manche.  51.Marne.  52.Haute-Marne.  53.Mayenne.  54.Meurthe-et-Moselle.  55.Meuse.  56.Morbihan.  57.Moselle.  58.Nièvre.  59.Nord.  60.Oise.  61.Orne.  62.Pas-de-Calais.  63.Puy-de-Dôme.  64.Pyrénées-Atlantiques.  65.Hautes-Pyrénées.  66.Pyrénées-Orientales.  67.Bas-Rhin.  68.Haut-Rhin.  69.Rhône.  70.Haute-Saône.  71.Saône-et-Loire.  72.Sarthe.  73.Savoie.  74.Haute-Savoie.  75.Seine.  76.Seine-Maritime.  77.Seine-et-Marne.  78.Yvelines.  79.Deux-Sèvres.  80.Somme.  81.Tarn.  82.Tarn-et-Garonne.  83.Var.  84.Vaucluse.  85.Vendée.  86.Vienne.  87.Haute-Vienne.  88.Vosges.  89.Yonne.  90.Territoire de Belfort.  91.Essone.  92.Hauts-de-Seine.  93.Seine-Saint-Denis.  94.Val-de-Marne.  95.Val-d'Oise.