Maisnières, 80220
Bienvenue à Maisnières, commune française située dans le département Somme et la région Picardie.Vous trouverez ici quelques infos sur la commune et notre sélection de sites sur Maisnières.
     
 
 

Maisnières en bref

Département : Somme
Code postal : 80220
Population : 0 habitants
Région : Picardie
Arrondissement : Abbeville
Canton : Gamaches

Histoire de Maisnières

Maisnières fut liée en partie par son histoire à celle de Gamaches, toute proche et autrefois au nombre des grands bourgs de la province de Picardie. Gamaches a reçu des visiteurs célèbres : le roi François 1er (en octobre 1544) et le roi de Navarre devenu Henri IV (en septembre et octobre 1589).
En 879, les Normands saccagèrent le Vimeu, mais furent défaits en 881 par Louis III dans une sanglante bataille, à Saucourt, presque aux portes de Maisnières (juste au nord, au-delà de Fressenneville).
Toute la vallée de la Vimeuse fut alors fortifiée avec un important réseau de forteresses, et le siège de la prévôté du Vimeu fut établi à Oisemont.
L'abbaye de Corbie détenait la cure de Maisnières depuis 1142.
Avant 1218 mourut Guy de Maisnières, premier du nom, et frère puîné de Jean, comte du Ponthieu. Guy de Maisnières, chevalier, sire de Noyelles-sur-Mer et de Maisnières, fut sénéchal du Ponthieu.
En 1340, au tout début de la Guerre de Cent Ans, les Anglais débarquèrent au Tréport avec 80 bateaux, longèrent la Bresle, arrivèrent à Gamaches, remontèrent la Vimeuse, pillant et brûlant tout sur leur passage, dont Maisnières, avant d'aller attaquer Abbeville.
En 1346, Edouard III, venant d'Airaines, quitta Oisemont pour se diriger vers Vismes (village voisin de Maisnières, au-delà de Frettemeule) et le Vimeu avant Crécy. La défaite française fut considérable, avec ses milliers de morts dont la majeure partie de la noblesse picarde.
La maison de Maisnières, qui s'éteignit au XVe siècle, fut incontestablement l'une des premières et des plus illustres du Ponthieu, puisqu'elle était issue directement des comtes de Ponthieu (eux-mêmes de race royale). En 1459, le château et la seigneurie de Maisnières furent vendus[2] à l'abbaye de Corbie moyennant 220 écus d'or. Dès lors, les abbés et le couvent de Saint-Pierre de Corbie, devenus maîtres de Maisnières, perçurent les deux tiers des « menues et mixtes dîmes », et exercèrent également la justice.
Maisnières, comme bien d'autres localités de la région, fut souvent ravagée par les guerres et la peste.
En contrepoids à la misère, est à signaler un geste de charité d'un célèbre abbé de Corbie, Monseigneur le cardinal de Luynes, envers les habitants de Maisnières. Le 6 mai 1785, par acte passé devant les conseillers du roi, il fit donation d'une somme de 125 000 livres, par remise au trésor royal, pour constituer, au profit des pauvres de la paroisse de St-Crépin et St-Crépinien de Maisnières, une rente devant être soit distribuée annuellement par le prieur de Maisnières et hameaux en dépendant.
Au 17ème siècle Maisnières cultivait le houblon. Il en est resté des appellations de parcelles appellées houbronnières proches du chemin "Marais Bonhomme".
La châtellenie de Maisnières avait son office de notaire, dont le seul titulaire connu résidant à Visse, était Lottin ( 1767 à 1771).
Entre 1790 et 1794, Maisnières absorbe les communes de Courtieux, d'Harcelaines et de Monchelet.
En 1832 et 1849, les épidémies de choléra touchèrent la région. Lors des 2 guerres mondiales, Maisnières a partagé le sort de multiples autres localités en perdant nombre de ses « enfants ».
Pendant la Première Guerre Mondiale, des militaires alliés australiens séjournèrent dans le village, plus précisément au Château et à l'école de Maisnières.
Pendant la Seconde Guerre Mondiale, les occupants réquisitionnèrent des chambres chez l'habitant, l'ancien presbytère ainsi que le château de Maisnières qui servit de « Kommandantur ». Dans la nuit du 3 juillet 1944, un V1 est tombé sur des maisons d'habitation situées entre l'église et la petite place proche de l'ancien presbytère. Selon le rapport de gendarmerie, il tua 3 jeunes enfants de 4 à 7 ans, d'une même famille, blessa 12 personnes, et causa des dommages importants aux maisons et à l'église. Ce V1 venait vraisemblablement de Longuemort (hameau situé à 4 ou 5 km à vol d'oiseau, à l'est), l'un des 45 sites de lancement répertoriés dans la Somme.
source : Wikipedia

Carte de Maisnières

 
 
 
 
 
 
  Communes françaises
 
 
  Autres communes du canton
 
 
  Communes proches
 
 
  Départements français
01.Ain.  02.Aisne.  03.Allier.  04.Alpes-de-Haute-Provence.  05.Hautes-Alpes.  06.Alpes-Maritimes.  07.Ardèche.  08.Ardennes.  09.Ariège.  10.Aube.  11.Aude.  12.Aveyron.  13.Bouches-du-Rhône.  14.Calvados.  15.Cantal.  16.Charente.  17.Charente-Maritime.  18.Cher.  19.Corrèze.  21.Côte-d'Or.  22.Côtes-d'Armor.  23.Creuse.  24.Dordogne.  25.Doubs.  26.Drôme.  27.Eure.  28.Eure-et-Loir.  29.Finistère.  2a.Corse du Sud.  2b.Haute-Corse.  30.Gard.  31.Haute-Garonne.  32.Gers.  33.Gironde.  34.Hérault.  35.Ille-et-Vilaine.  36.Indre.  37.Indre-et-Loire.  38.Isère.  39.Jura.  40.Landes.  41.Loir-et-Cher.  42.Loire.  43.Haute-Loire.  44.Loire-Atlantique.  45.Loiret.  46.Lot.  47.Lot-et-Garonne.  48.Lozère.  49.Maine-et-Loire.  50.Manche.  51.Marne.  52.Haute-Marne.  53.Mayenne.  54.Meurthe-et-Moselle.  55.Meuse.  56.Morbihan.  57.Moselle.  58.Nièvre.  59.Nord.  60.Oise.  61.Orne.  62.Pas-de-Calais.  63.Puy-de-Dôme.  64.Pyrénées-Atlantiques.  65.Hautes-Pyrénées.  66.Pyrénées-Orientales.  67.Bas-Rhin.  68.Haut-Rhin.  69.Rhône.  70.Haute-Saône.  71.Saône-et-Loire.  72.Sarthe.  73.Savoie.  74.Haute-Savoie.  75.Seine.  76.Seine-Maritime.  77.Seine-et-Marne.  78.Yvelines.  79.Deux-Sèvres.  80.Somme.  81.Tarn.  82.Tarn-et-Garonne.  83.Var.  84.Vaucluse.  85.Vendée.  86.Vienne.  87.Haute-Vienne.  88.Vosges.  89.Yonne.  90.Territoire de Belfort.  91.Essone.  92.Hauts-de-Seine.  93.Seine-Saint-Denis.  94.Val-de-Marne.  95.Val-d'Oise.