Fontenay-le-Comte, 85200
Bienvenue à Fontenay-le-Comte, commune française de 15419 habitants située dans le département Vendée et la région Pays de la Loire.Vous trouverez ici quelques infos sur la commune et notre sélection de sites sur Fontenay-le-Comte.
     
 
 

Fontenay-le-Comte en bref

Département : Vendée
Code postal : 85200
Population : 15419 habitants
Région : Pays de la Loire
Arrondissement : Fontenay-le-Comte
Canton : Fontenay-le-Comte

Histoire de Fontenay-le-Comte

Les premiers peuplements du site de Fontenay-le-Comte datent de la préhistoire et s'expliquent sans doute par la présence d'un gué permettant la traversée de la Vendée. Une fontaine, vitale pour la cité, lui donnera son nom. Pendant le Moyen Âge, la ville est fortifiée par les comtes de Poitiers qui élèvent dans la ville un château fort, tour à tour propriété des Mauléon et des Lusignan.
En 1242, sous l'autorité d'Alphonse de Poitiers, Fontenay-le-Comte devient la capitale du Bas-Poitou. Elle connaît un développement économique important dès le Moyen Âge grâce à l'industrie du drap et du cuir. Éprouvée par les Anglais en 1361, puis reconquise 11 ans plus tard par les Français dirigés par Du Guesclin, la ville est fortement ébranlée pendant la guerre de Cent Ans. À la Renaissance, sa renommée est confortée par les trois foires royales annuelles, déplaçant des marchands de toutes nationalités, puis par une dimension intellectuelle telle que François Ier donne à la Cité sa devise de « Fontaine et source jaillissante des Beaux Esprits ».
La Renaissance est pour Fontenay-le-Comte une époque de splendeur avec la construction des plus beaux édifices de la ville : le château de Terre-Neuve, les hôtels particuliers et l'emblème de la ville : la Fontaine des Quatre Tias. Mais Fontenay-le-Comte, ville protestante, est assiégée huit fois pendant les guerres de religion. L’un de ces sièges aboutit à la prise de la ville le duc de Montpensier en 1575[1]. Son château est démantelé en 1621. Au XVIIe siècle, le déclin économique s'amorce et s'accélère avec la révocation de l'édit de Nantes qui ruine les industries protestantes de la ville.
Au cours du XVIIIe siècle, la vieille ville se transforme : travaux d'urbanisme, création de larges artères, canalisation de la Vendée…
La Révolution française marque un tournant pour la ville. En 1790, le Bas-Poitou disparaît avec la création du département de la Vendée, dont Fontenay-le-Comte devient le chef-lieu. En 1793, la Convention, souhaitant faire disparaître toute trace de l'Ancien Régime, débaptise la ville et la renomme Fontenay-le-Peuple. Cette même année, les Vendéens prennent les armes contre la République. Fontenay-le-Peuple, républicaine et chef-lieu de la Vendée, est la cible des insurgés. Elle est prise le 25 mai 1793, puis abandonnée trois jours plus tard. Fontenay reste républicaine et constitue un point d'appui des républicains dans la pacification de la Vendée.
En 1804, Napoléon Ier, jugeant Fontenay trop excentrée et souhaitant pacifier la Vendée, transfère la préfecture de Fontenay à Napoléon-Vendée (La Roche-sur-Yon). Fontenay-le-Peuple redevient Fontenay-le-Comte. En 1812, la ville devient sous-préfecture de la Vendée à la place de Montaigu.
À partir de la seconde moitié du XIXe siècle, la reprise économique qui s'opère conduit Fontenay-le-Comte à se développer hors de ses murs. Cette expansion est confirmée par la rapide croissance industrielle connue dans les années 1960.
Blasonnement
1°) De sable, tranché d'argent ; à une fontaine d'or brochant sur le tout.
(Malte-Brun, la France illustrée, tome V, 1884)
2°) D'azur, à une fontaine à bassin d'argent, côtoyée de deux licornes debout d'argent sommées d'or, à une fleur de lis en chef.
(Malte-Brun, la France illustrée, tome V, 1884)
3°) D'azur à la fontaine jaillissante de trois pièces d'argent au bassin maçonné de sable. (ci-contre)
(adopté par délibération du conseil municipal en 1927)
source : Wikipedia

Carte de Fontenay-le-Comte

 
 
 
 
 
 
  Communes françaises
 
 
  Autres communes du canton
 
 
  Communes proches
 
 
  Départements français
01.Ain.  02.Aisne.  03.Allier.  04.Alpes-de-Haute-Provence.  05.Hautes-Alpes.  06.Alpes-Maritimes.  07.Ardèche.  08.Ardennes.  09.Ariège.  10.Aube.  11.Aude.  12.Aveyron.  13.Bouches-du-Rhône.  14.Calvados.  15.Cantal.  16.Charente.  17.Charente-Maritime.  18.Cher.  19.Corrèze.  21.Côte-d'Or.  22.Côtes-d'Armor.  23.Creuse.  24.Dordogne.  25.Doubs.  26.Drôme.  27.Eure.  28.Eure-et-Loir.  29.Finistère.  2a.Corse du Sud.  2b.Haute-Corse.  30.Gard.  31.Haute-Garonne.  32.Gers.  33.Gironde.  34.Hérault.  35.Ille-et-Vilaine.  36.Indre.  37.Indre-et-Loire.  38.Isère.  39.Jura.  40.Landes.  41.Loir-et-Cher.  42.Loire.  43.Haute-Loire.  44.Loire-Atlantique.  45.Loiret.  46.Lot.  47.Lot-et-Garonne.  48.Lozère.  49.Maine-et-Loire.  50.Manche.  51.Marne.  52.Haute-Marne.  53.Mayenne.  54.Meurthe-et-Moselle.  55.Meuse.  56.Morbihan.  57.Moselle.  58.Nièvre.  59.Nord.  60.Oise.  61.Orne.  62.Pas-de-Calais.  63.Puy-de-Dôme.  64.Pyrénées-Atlantiques.  65.Hautes-Pyrénées.  66.Pyrénées-Orientales.  67.Bas-Rhin.  68.Haut-Rhin.  69.Rhône.  70.Haute-Saône.  71.Saône-et-Loire.  72.Sarthe.  73.Savoie.  74.Haute-Savoie.  75.Seine.  76.Seine-Maritime.  77.Seine-et-Marne.  78.Yvelines.  79.Deux-Sèvres.  80.Somme.  81.Tarn.  82.Tarn-et-Garonne.  83.Var.  84.Vaucluse.  85.Vendée.  86.Vienne.  87.Haute-Vienne.  88.Vosges.  89.Yonne.  90.Territoire de Belfort.  91.Essone.  92.Hauts-de-Seine.  93.Seine-Saint-Denis.  94.Val-de-Marne.  95.Val-d'Oise.