Ribemont, 02240
Bienvenue à Ribemont, commune française de 2096 habitants située dans le département Aisne et la région Picardie.Vous trouverez ici quelques infos sur la commune et notre sélection de sites sur Ribemont.
     
 
 

Ribemont en bref

Département : Aisne
Code postal : 02240
Population : 2096 habitants
Région : Picardie
Arrondissement : Saint-Quentin
Canton : Ribemont

Histoire de Ribemont

En 880, les rois carolingiens Louis le Jeune, Louis III et Carloman II y signèrent un traité. Un second traité y sera signé en 1178 entre les fils de duc Mathieu Ier de Lorraine pour le partage de l'héritage.
Dès 980, les derniers carolingiens sont remplacés par des Robertiens (Capétiens) et Ribemont a une nouvelle famille seigneuriale.
Le premier connu est Hugues I d'Ostrevant (Dictionnaire Historique du Département de l’Aisne » de Melleville)
Son fils, Anselme I, est né avant 1050. Il est qualifié de Comte d’Ostrevent dès 1070, châtelain héréditaire de Valenciennes et seigneur des plus puissantes places fortes du comté de Vermandois, à savoir : Ribemont, Bouchain, Grigny (=Origny Ste Benoîte). Chef des armées de Richilde de Hainaut, il est tué à Cassel le 22/2/1070 en bataille contre Robert le Frison.
Anselme II, son fils et succeseur, dit Barbatus, est dit aussi "de Vermandois" car il agit dans le comté de Vermandois pour le compte d'un de ses parents, Hugues le Grand, comte de Vermandois et frère du roi Philippe I. Anselme II est le fondateur de l' Abbaye de Nicolas des Près, devenu le beau petit château actuel. Époux d'Agnès de Roucy, Anselme II, a au moins deux fils : - Godefroid II comte d'Ostrevent, châtelain de Valenciennes, sgr de Bouchain, et - Hugues II d'Ostrevent dit "Hugo de Valencenis".
Le 27/1/1095, à l'appel d'Urbain II , Anselme II se décide de se croiser et rejoint Hugues de Vermandois; le départ pour la 1ère croisade a lieu le 15/8/1096, Anselme y est le bras droit de Godefroy de Bouillon et porte-étendard du Vermandois. Le fameux tournoi d'Anchin de 1096 d'Anselme II est cependant un vrai-faux très habile du XVIIé s. (vraie charte "manipulée" par le génénalogiste Jean Carpentier, comme l'a été aussi celle d'Alaon un peu plus tard) tout comme le faux "Ordre de la Licorne" inventé entre le XVII & XVIIIé s. Les rectifications seront prouvées par E.A. Escallier en 1852 Une fois les croisés en Anatolie, Alexis Comnène, empereur grec, ayant joué double jeu avec les turcs, Anselme II lui est envoyé comme ambassadeur, preuve de haute estime et de confiance de Godefroid. Il écrit ensuite deux lettres à l'évêque Manassé de Reims pour l'informer de l'avancée franque et des pertes alliées, la première de Nicée, la seconde d'Antioche. Encerclé par les turc dans cette dernière cité, il y fera le premier une sortie mémorable d'une audace rare qui libèrera un instant les francs, leur permettant de se déployer et de battre l'ennemi. Il est tué le 26/2/1099 au siège d'Archas (Tell Arqa).
Son fils aîné, Godefroid II d'Ostrevent, dit Geoffroy de Bouchain épouse Yolande de Wassemberg, veuve de Bauduin III de Hainaut.
Le fils de Godefroid II d'Ostrevent, Godefroid III d'Ostrevent, perdant son fils trop tôt, revend une part de ses terres à son demi-frère Bauduin IV dit d'Edirne, comte de Hainaut.
Quant à son frère cadet, Hugues II d'Ostrevent, il est alors dit d'abord de Valenciennes puis, suite à la vente ci-dessus, sera dit de Denain (selon Ferdinand Ignace de Malotau de Villerode). Il aura deux fils : le premier, Jean, meurt en 1202 (inhumé à Denain, église des Dames Chanoinesses), le second sera Étienne de Denain et aura, en épousant Rose de Mons, une postérité qui reprendra la seigneurie de Hainin, petit village près de Mons. Celle-ci fera souche en prenant le nom de Haynin, toujours représentée au XXIè siècle (sous les orthographes de Haynin en France et de Hennin en Belgique : actuellement la branche aînée est celle de Hennin de Boussu Walcourt et les deux cadettes de Haynin de Bry et de Haynin d'Aire). Sources (30 pages rien que sur Anselme II, plus pour les ascendants et 400 pages de descendants) : [1] .
Ribemont est ainsi perdu par cette famille, passant par mariage dans la famille de Moy.
source : Wikipedia

Carte de Ribemont

 
 
 
 
 
 
  Communes françaises
 
 
  Autres communes du canton
 
 
  Communes proches
 
 
  Départements français
01.Ain.  02.Aisne.  03.Allier.  04.Alpes-de-Haute-Provence.  05.Hautes-Alpes.  06.Alpes-Maritimes.  07.Ardèche.  08.Ardennes.  09.Ariège.  10.Aube.  11.Aude.  12.Aveyron.  13.Bouches-du-Rhône.  14.Calvados.  15.Cantal.  16.Charente.  17.Charente-Maritime.  18.Cher.  19.Corrèze.  21.Côte-d'Or.  22.Côtes-d'Armor.  23.Creuse.  24.Dordogne.  25.Doubs.  26.Drôme.  27.Eure.  28.Eure-et-Loir.  29.Finistère.  2a.Corse du Sud.  2b.Haute-Corse.  30.Gard.  31.Haute-Garonne.  32.Gers.  33.Gironde.  34.Hérault.  35.Ille-et-Vilaine.  36.Indre.  37.Indre-et-Loire.  38.Isère.  39.Jura.  40.Landes.  41.Loir-et-Cher.  42.Loire.  43.Haute-Loire.  44.Loire-Atlantique.  45.Loiret.  46.Lot.  47.Lot-et-Garonne.  48.Lozère.  49.Maine-et-Loire.  50.Manche.  51.Marne.  52.Haute-Marne.  53.Mayenne.  54.Meurthe-et-Moselle.  55.Meuse.  56.Morbihan.  57.Moselle.  58.Nièvre.  59.Nord.  60.Oise.  61.Orne.  62.Pas-de-Calais.  63.Puy-de-Dôme.  64.Pyrénées-Atlantiques.  65.Hautes-Pyrénées.  66.Pyrénées-Orientales.  67.Bas-Rhin.  68.Haut-Rhin.  69.Rhône.  70.Haute-Saône.  71.Saône-et-Loire.  72.Sarthe.  73.Savoie.  74.Haute-Savoie.  75.Seine.  76.Seine-Maritime.  77.Seine-et-Marne.  78.Yvelines.  79.Deux-Sèvres.  80.Somme.  81.Tarn.  82.Tarn-et-Garonne.  83.Var.  84.Vaucluse.  85.Vendée.  86.Vienne.  87.Haute-Vienne.  88.Vosges.  89.Yonne.  90.Territoire de Belfort.  91.Essone.  92.Hauts-de-Seine.  93.Seine-Saint-Denis.  94.Val-de-Marne.  95.Val-d'Oise.