Vichy, 03200
Bienvenue à Vichy, commune française de 26528 habitants située dans le département Allier et la région Auvergne.Vous trouverez ici quelques infos sur la commune et notre sélection de sites sur Vichy.
     
 
 

Vichy en bref

Département : Allier
Code postal : 03200
Population : 26528 habitants
Région : Auvergne
Arrondissement : Vichy
Canton : Canton non précisé

Histoire de Vichy

Antiquité
La présence d'un gué sur le « Flumen Elaver » (Allier) et des sources ont incité les Gallo-Romains à implanter une bourgade à la sortie du pont que Jules César a dû emprunter en 52 av. J.-C., à son retour de Gergovie. Ils ont été les premiers à connaître les vertus thérapeutiques des sources et à les exploiter. Durant les deux premiers siècles de l'ère chrétienne, Vichy connaît ainsi une prospérité économique grâce aux thermes. À la fin du IIIe siècle, Dioclétien entreprend une vaste réorganisation administrative et cadastrale. À cette époque apparaît le toponyme Vipiacus (domaine agricole d'un certain Vipius) qui, par évolution phonétique devient Vichiacus puis Vichiet ou Vichier et finit par s'écrire rapidement Vichy.
Moyen Âge
Au Moyen Âge, par acte du 2 septembre 1344, Jean II cède au duc Pierre Ier de Bourbon la châtellenie de Vichy. Après l'acquisition du 6 décembre 1374 de la dernière part du château de Vichy par Louis II, Vichy est rattachée au Bourbonnais. En 1410, le couvent des Célestins est fondé avec douze religieux. Un bâtiment situé au-dessus de la source des Célestins est encore visible.
Époque moderne
En 1527, le Bourbonnais est rattaché à la Couronne de France. Dès la fin du XVIe siècle, les curistes viennent se soigner à Vichy où les eaux acquièrent rapidement une réputation quasi miraculeuse. Certains intendants, tel Fouet, Chomel, inaugurent une codification des cures et donnent un grand lustre à la station en y attirant des personnalités importantes.
Couvent des célestins
C'est pourtant la marquise de Sévigné, curiste en 1676 et 1677, qui populariserait la description des prises d'eaux et bains dans ses lettres. Les eaux de Vichy, la guérissant d'une fâcheuse paralysie des mains, lui permettent en effet de retrouver l'usage de sa brillante et précieuse plume. En 1761 et 1762, Adélaïde et Victoire de France, filles de Louis XV viennent une première fois à Vichy, puis reviennent en 1785. L'établissement de bains leur paraît fort incommode avec ses abords boueux et insuffisant pour le grand nombre de curistes. À leur retour à Versailles, elles demandent à leur neveu Louis XVI de faire édifier des thermes plus spacieux et plus agréables (construits en 1787).
Époque contemporaine
De la Révolution française à la fin de la Troisième République
En 1799, Laetitia Bonaparte, mère de Napoléon, fait une cure en compagnie de son fils Louis. Sous l'Empire, le Parc des sources est aménagé sur l'ordre de l'empereur (décret de Gumbinen de 1812).
Sous Charles X, l'afflux des curistes incite à augmenter la capacité d'accueil de l'établissement thermal. La dauphine fait agrandir les bâtiments de Janson, dans le même style grâce au plan de Rose-Beauvais (travaux achevés en 1830). De 1844 à 1853, se développent des représentations théâtrales et lyriques dans les salons de l'établissement sous la baguette du chef d'orchestre Isaac Strauss.
Au XIXe siècle, Vichy est une station à la mode, fréquentée par les célébrités de l'époque. Mais ce sont les séjours de Napoléon III, entre 1861 et 1866, qui vont entraîner une profonde transformation de la ville : la rivière Allier est endiguée. Des parcs à l'anglaise de 13 hectares remplacent les anciens marécages. Le long des axes urbains nouvellement tracés, sont édifiés des chalets et des pavillons pour loger l'empereur et la suite impériale. Les distractions ne sont pas oubliées : un casino de style éclectique est construit dans la perspective du Parc des sources par l'architecte Badger et inauguré en 1865. L'empereur est le catalyseur du développement d'une petite station thermale qui, sans apport industriel et à l'écart des grands axes routiers, multiplie le nombre de ses habitants et visiteurs par dix en cinquante ans.
Après le Second Empire, la Belle Époque marque la seconde grande campagne de construction de Vichy. En 1903 sont inaugurés l'opéra, le hall des sources, et le grand établissement thermal de style oriental. En 1900, le Parc des sources est ceinturé d'une galerie couverte métallique qui provient de l'Exposition universelle de 1889. Longue de 700 mètres, elle est ornée d'une frise de chardons et fut réalisée par le ferronnier Émile Robert. Des hôtels particuliers et palaces comme l'Aletti Palace, l'Astoria Palace, aux références architecturales les plus variées, sont élevés dans la première moitié du XXe siècle.
Vichy accueille 40 000 curistes en 1900, près de 100 000 à la veille de la Première Guerre mondiale. La vie thermale connaît son apogée dans les années 1930. Le succès du traitement thermal conduit les responsables de la Compagnie Fermière à augmenter la capacité des établissements en créant les Bains Callou et les Bains Lardy. L'opéra de style Art nouveau, inauguré en 1903, accueille tous les plus grands noms des scènes internationales : Vichy devient la capitale estivale de la musique en France, mais la guerre de 1914 met un coup d'arrêt brutal à ce développement.
Régime de Vichy
Article détaillé : Régime de Vichy.
L'entre-deux-guerres voit une reprise du thermalisme mais c'est la Seconde Guerre mondiale qui fait revenir la ville, bien malgré elle, sur le devant de la scène.
Suite à l'armistice signé le 22 juin 1940, la zone non occupée par les allemands prend le nom d’État français et s'installe à Vichy le 1er juillet, en raison de sa relative proximité avec Paris (4 h 30 par l'autorail) et parce que la ville offre la deuxième capacité hôtelière du pays. De plus, l'existence d'un central téléphonique très moderne, l'hôtel de postes, construit en 1935, permet de joindre le monde entier.
Palais des Congrès et l'opéra où le Parlement donna les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain
Le 1er juillet 1940, le gouvernement prend possession de très nombreux hôtels. 600 parlementaires (députés et sénateurs) rejoignent Vichy pour la réunion des Chambres. Les 9 et 10 juillet 1940, dans la salle de l'opéra, les parlementaires votent la fin de la troisième République. Le régime républicain est aboli ; l’État français, avec à sa tête Philippe Pétain, Chef d'État, le remplace. Seuls 80 parlementaires sur 600 affirment leur opposition.
À partir de cette date, Vichy est, pendant plus de quatre ans, la capitale de l’État français.
La métonymie Vichy est fréquemment employée par les historiens pour désigner le Régime de Vichy. Improprement appelé Régime de Vichy, on lui préfère le terme de Régime pétainiste ou Régime de l’État français. Le vocable vichyste qui désigne les partisans de ce régime, ne doit pas être confondu avec Vichyssois qui désigne les habitants de la ville.
Quatrième et Cinquième République
Les années 1950 et 60 seront la période la plus faste pour Vichy, qui voit défiler personnalités, têtes couronnées (le Glaoui, le prince Rainier III de Monaco) et bénéficie de l'arrivée massive de la clientèle des français d'Afrique du Nord, qui se retrouvent en vacances à Vichy, dépensent largement, s'habillent, s'amusent... Treize cinémas (où les films sont parfois présentés en avant-première), huit dancings, trois théâtres... C'est à cette période que la station prendra le titre de Reine des villes d'eaux.
De juin à septembre, un véritable pont aérien se met en place entre Vichy-Charmeil et les aérodromes d'Algérie. Sous l'impulsion de son maire Pierre Coulon (1950-1967), la création du lac d'Allier (mis en eau le 10 juin 1963) et du Parc omnisports (1963-1968) donnent à la ville son profil actuel.
Mais la guerre d'Algérie, suivie de la décolonisation, marque une nouvelle fois un coup d'arrêt brutal pour la ville qui doit désormais s'adapter à une nouvelle donne beaucoup moins favorable. La nécessité de rembourser les investissements considérables réalisés dans un tel contexte obligera le maire Jacques Lacarin (1967-1989), successeur de Pierre Coulon brutalement disparu, à adopter une politique de gestion beaucoup plus prudente.
Claude Malhuret est maire depuis 1989. La Ville et ses partenaires économiques amorcent et mènent à bien un important programme de rénovation et de modernisation ; Création d'un vaste cœur de ville piétonnier, modernisation et mise aux normes du secteur hôtelier, reconstruction et rénovation des thermes, réalisation d'un centre de balnéothérapie dédié à la remise en forme et au bien-être, mise en valeur du patrimoine architectural, réalisation d'un centre de congrès au sein de l'ancien casino, restauration de l'opéra.
source : Wikipedia

Carte de Vichy

 
 
 
 
 
 
  Communes françaises
 
 
  Autres communes du canton
 
 
  Communes proches
 
 
  Départements français
01.Ain.  02.Aisne.  03.Allier.  04.Alpes-de-Haute-Provence.  05.Hautes-Alpes.  06.Alpes-Maritimes.  07.Ardèche.  08.Ardennes.  09.Ariège.  10.Aube.  11.Aude.  12.Aveyron.  13.Bouches-du-Rhône.  14.Calvados.  15.Cantal.  16.Charente.  17.Charente-Maritime.  18.Cher.  19.Corrèze.  21.Côte-d'Or.  22.Côtes-d'Armor.  23.Creuse.  24.Dordogne.  25.Doubs.  26.Drôme.  27.Eure.  28.Eure-et-Loir.  29.Finistère.  2a.Corse du Sud.  2b.Haute-Corse.  30.Gard.  31.Haute-Garonne.  32.Gers.  33.Gironde.  34.Hérault.  35.Ille-et-Vilaine.  36.Indre.  37.Indre-et-Loire.  38.Isère.  39.Jura.  40.Landes.  41.Loir-et-Cher.  42.Loire.  43.Haute-Loire.  44.Loire-Atlantique.  45.Loiret.  46.Lot.  47.Lot-et-Garonne.  48.Lozère.  49.Maine-et-Loire.  50.Manche.  51.Marne.  52.Haute-Marne.  53.Mayenne.  54.Meurthe-et-Moselle.  55.Meuse.  56.Morbihan.  57.Moselle.  58.Nièvre.  59.Nord.  60.Oise.  61.Orne.  62.Pas-de-Calais.  63.Puy-de-Dôme.  64.Pyrénées-Atlantiques.  65.Hautes-Pyrénées.  66.Pyrénées-Orientales.  67.Bas-Rhin.  68.Haut-Rhin.  69.Rhône.  70.Haute-Saône.  71.Saône-et-Loire.  72.Sarthe.  73.Savoie.  74.Haute-Savoie.  75.Seine.  76.Seine-Maritime.  77.Seine-et-Marne.  78.Yvelines.  79.Deux-Sèvres.  80.Somme.  81.Tarn.  82.Tarn-et-Garonne.  83.Var.  84.Vaucluse.  85.Vendée.  86.Vienne.  87.Haute-Vienne.  88.Vosges.  89.Yonne.  90.Territoire de Belfort.  91.Essone.  92.Hauts-de-Seine.  93.Seine-Saint-Denis.  94.Val-de-Marne.  95.Val-d'Oise. 
 

Vichy -