Pamiers, 09100
Bienvenue à Pamiers, commune française de 13334 habitants située dans le département Ariège et la région Midi-Pyrénées.Vous trouverez ici quelques infos sur la commune et notre sélection de sites sur Pamiers.
     
 
 

Pamiers en bref

Département : Ariège
Code postal : 09100
Population : 13334 habitants
Région : Midi-Pyrénées
Arrondissement : Pamiers
Canton : Canton non précisé

Histoire de Pamiers

Fondation de la cité
Vue sur la vieille ville, à partir du cimetière Saint-Jean
La présence romaine est attestée notamment par la découverte de monnaies (sur la place du Mercadal) et d’une statue en bronze de Mercure remarquablement conservée dans le cimetière Saint-Jean. Ainsi on peut, de source sûre, faire remonter la présence romaine au IIIe siècle avant Jésus-Christ. Le 2 mai 1963 on découvre, sur la butte du calvaire, un puit funéraire daté de -50 à -30 ans avant J.C.[1].
Certains pensent à une fondation beaucoup plus ancienne. La situation géographique, idéale pour la surveillance, les communications et la culture agraire, semble conforter ces assertions.
Au Vème siècle, le roi wisigoth de Toulouse Théodoric Ier laisse à Frédéric, l'un de ses fils, le territoire correspondant à la ville, qui se nommera alors Frédélas (c’est-à-dire « le domaine de Frédéric »).
L’histoire de la ville se confond avec celle de Saint Antonin
Saint Antonin, fils de Frédéric, qui évangélise la région. Il est martyrisé en 506 par les Wisigoths restés ariens.
Un sanctuaire est élevé pour abriter les reliques du saint. Ce lieu est antérieur à 961, date du premier document écrit dont nous disposons sur l'histoire de la ville. Il est remplacé peu à peu par une abbaye construite sur l'autre rive et qui prit le vocable de Saint-Antonin après la translation des reliques en 987.
Aux XIIe et XIIIe siècles, une ville en plein essor grâce à la religion
Au XIIe siècle, la ville se développe fortement, malgré la crise du catharisme. Pamiers est alors un fief de l’orthodoxie.
Le pape Boniface VIII récompense la fidélité de la ville en érigeant Pamiers en évêché en 1295. Il nomme évêque l'abbé Bernard Saisset, et celui-ci devient son principal intermédiaire auprès de Philippe IV le Bel lors du conflit de 1296.
Dès lors, la ville s’enrichit et rayonne grâce à la religion. De nombreux ordres s’implantent à Pamiers. Ces ordres religieux, outre leur mission évangélique, développent aussi l'enseignement, en particulier les Dominicains, mais aussi les Franciscains et les Carmélites.
Par le nombre de ses couvents, Pamiers fut au même rang que Toulouse, Bordeaux, ou même Paris… En voici la liste :
Les Dominicains
La première mention des Dominicains, ou Frères prêcheurs date du 16 décembre 1269. Leur couvent était situé sur l'emplacement de l'actuelle maison des œuvres du diocèse, rue des Jacobins, anciennement appelée « carrera dels predicadores » (rue des prêcheurs), signe de leur présence.
Les Franciscains
Les Franciscains, (aussi appelé Frères mineurs ou Cordeliers), s'installèrent en 1269 au quartier de Lestang. La Tour des Cordeliers en atteste.
Les Carmes
Les Carmes s'établirent en 1311 sur les bords du canal, rue des Escoussières. On pourra noter que l’ordre des Carmélites est encore présent dans la ville. Pour combien de temps, on l’ignore…
Les Augustins
On retrouve les Augustins en 1315 au quartier de Loumet. Il reste de leur bâtiment la tour des Augustins, très ruinée, trace sans doute du mur d’enceinte du couvent.
Les Clarisses
Les Clarisses (Minorettes), placées sous l'obédience de Saint- François, habitaient dès 1328 rue Major (actuellement rue Gabriel Péri), à côté de la rue Sainte-Claire.
Les autres ordres religieux
On relève à Pamiers la présence d'autres ordres religieux comme les Béguins (1358) et les Béguines (1327), les Hospitaliers, les Jésuites, etc…
Les guerres de Religion
Les guerres de Religion furent dévastatrices, et la ville en souffrit beaucoup. Les différentes églises sont rasées (hormis les clochers qui servent de tour de guet), l'abbaye ne s'en relèvera pas. En 1629, le prince de Condé prend et ravage la ville, suite à la prise d’armes des Protestants. Les habitants de la ville sont envoyés aux galères[2].
Sous la direction des grands évêques que sont François de Caulet au XVIIe ou Jean-Baptiste de Verthamon au XVIIIe, d’importants chantiers sont ouverts (églises, palais épiscopal (actuelle mairie), présidial (actuel palais de justice), séminaires (actuel lycée).
La Révolution
Lors de la Révolution, Pamiers est un lieu de tensions extrêmes. En effet, l'ardeur révolutionnaire des Appaméens ne va pas de plein accord avec le siège épiscopal de la ville. Elle va perdre ce siège, tout comme son présidial. Du reste, ce présidial, l'actuel palais de justice, verra les fleurs de lys) de son fronton effacées.
Un nouveau moyen d’essor économique : la métallurgie
Au XIXe siècle, l’effort de religion est reporté sur l’industrie naissante. On crée en 1817 l’usine métallurgique de Pamiers, qui devient alors le moteur de la ville. Encore aujourd'hui, l'entreprise fait vivre nombre d'Appaméens et d'Ariégeois.
source : Wikipedia

Carte de Pamiers

 
 
 
 
 
 
  Communes françaises
 
 
  Autres communes du canton
 
 
  Communes proches
 
 
  Départements français
01.Ain.  02.Aisne.  03.Allier.  04.Alpes-de-Haute-Provence.  05.Hautes-Alpes.  06.Alpes-Maritimes.  07.Ardèche.  08.Ardennes.  09.Ariège.  10.Aube.  11.Aude.  12.Aveyron.  13.Bouches-du-Rhône.  14.Calvados.  15.Cantal.  16.Charente.  17.Charente-Maritime.  18.Cher.  19.Corrèze.  21.Côte-d'Or.  22.Côtes-d'Armor.  23.Creuse.  24.Dordogne.  25.Doubs.  26.Drôme.  27.Eure.  28.Eure-et-Loir.  29.Finistère.  2a.Corse du Sud.  2b.Haute-Corse.  30.Gard.  31.Haute-Garonne.  32.Gers.  33.Gironde.  34.Hérault.  35.Ille-et-Vilaine.  36.Indre.  37.Indre-et-Loire.  38.Isère.  39.Jura.  40.Landes.  41.Loir-et-Cher.  42.Loire.  43.Haute-Loire.  44.Loire-Atlantique.  45.Loiret.  46.Lot.  47.Lot-et-Garonne.  48.Lozère.  49.Maine-et-Loire.  50.Manche.  51.Marne.  52.Haute-Marne.  53.Mayenne.  54.Meurthe-et-Moselle.  55.Meuse.  56.Morbihan.  57.Moselle.  58.Nièvre.  59.Nord.  60.Oise.  61.Orne.  62.Pas-de-Calais.  63.Puy-de-Dôme.  64.Pyrénées-Atlantiques.  65.Hautes-Pyrénées.  66.Pyrénées-Orientales.  67.Bas-Rhin.  68.Haut-Rhin.  69.Rhône.  70.Haute-Saône.  71.Saône-et-Loire.  72.Sarthe.  73.Savoie.  74.Haute-Savoie.  75.Seine.  76.Seine-Maritime.  77.Seine-et-Marne.  78.Yvelines.  79.Deux-Sèvres.  80.Somme.  81.Tarn.  82.Tarn-et-Garonne.  83.Var.  84.Vaucluse.  85.Vendée.  86.Vienne.  87.Haute-Vienne.  88.Vosges.  89.Yonne.  90.Territoire de Belfort.  91.Essone.  92.Hauts-de-Seine.  93.Seine-Saint-Denis.  94.Val-de-Marne.  95.Val-d'Oise.