La Baule-Escoublac, 44500
Bienvenue à La Baule-Escoublac, commune française de 15829 habitants située dans le département Loire-Atlantique et la région Pays de la Loire.Vous trouverez ici quelques infos sur la commune et notre sélection de sites sur La Baule-Escoublac.
     
 
 

La Baule-Escoublac en bref

Département : Loire-Atlantique
Code postal : 44500
Population : 15829 habitants
Région : Pays de la Loire
Arrondissement : Saint-Nazaire
Canton : La Baule-Escoublac

Histoire de La Baule-Escoublac

L'histoire de La Baule commence à Escoublac. Une bataille navale aurait opposé les Vénètes aux Romains en l'an 54 avant Jésus-Christ à l'emplacement des marais salants actuels de La Baule-Escoublac.(beslon) Escoublac vient selon la légende du breton eskop-lec'h , lieu de l'evêque.
En effet, en 1050, l'évêque de Nantes fait appel à des moines de l'abbaye de Saint-Florent-le-Veil pour assister la population d'Escoublac et fonder un prieuré, avec cette clause : "que les religieuses devraient pourvoir de bénéfices les quatre fils du recteur", ce qu'ils ne firent jamais. Sous l'épiscopat de Quiriacus, une charte établie à Chantenay, datée de 1073, confirme cette disposition. Les moines construisent alors un petit monastère placé sous le vocable de Saint-Pierre et une église. De 1148 à 1184, Escoublac donne deux évêques successifs à Nantes : Bernard (évêque de 1148 à 1169) et son neveu Robert (évêque de 1170 à 1184).
une Bôle désigne en breton guérandais un rivage marécageux, recouvert lors des grandes marées, comparable aux Prés salés du Mont Saint Michel.
Lorsque le premier train reliant Saint-Nazaire au Croisic entre en gare ce 11 mai 1879, La Baule n’existe pas encore. "La Bôle", comme elle se nomme alors, n’est à l’époque qu’un lieu-dit de la commune d’Escoublac, une dune en cours de fixation par des plantations de pins, paradis des lapins de garenne. Le bourg d'Escoublac est à trois kilomètres.
Plage à La Baule
Jules-Joseph Hennecart sur les conseils de son agent de change Edouard Darlu s'est porté acquéreur de la Compagnie du chemin de fer de Saint-Nazaire au Croisic alors en faillite. Il achève la construction de la ligne pour le compte du réseau de l'Etat. Cette ligne passera sous le contrôle du PO en 1883. Avant l'inauguration, Jules Joseph Hennecart achète quarante hectares de dune à la Société des dunes d'Escoublac d'Yves Berthault. Il confie son développement à un jeune architecte nantais Geoges Lafont. Ce dernier trace une allée sablonneuse qui va prendre le nom d'Avenue de la Gare et qui se nomme aujourd'hui Avenue du Général de Gaulle. Il construit également une chapelle qui depuis 1981 est connue sous de nom de Chapelle Saint-Anne. L'architecte Georges Lafont va construire plus de deux cent cinquante villa et participer ainsi au développement de la station.
Dans les années 1920, Louis Lajarrige remporte un gros succès avec son lotissement du Bois d'Amour à La Baule Les Pins. Il s'entend avec la Compagnie du PO pour déplacer la voie ferrées qui est alors installée en bord de plage et qui géne l'accès aux bains de mer. Le 17 juillet 1927, les nouvelles gares de La Baule-les-Pins et de La Baule-Escoublac sont inaugurées. L'ancienne gare fait place alors au square de la place des Victoires, le batiment de la gare est toujours visible à coté du kiosque à musique.
La commune est dénommée Escoublac jusqu'au décret du 10 mai 1962 et relevait du canton de Guérande jusqu'en 1985; "la Bôle" était alors un simple lieu-dit sur la côte, à la hauteur d'Escoublac. Ce n’est que le 13 novembre 1961, que le conseil municipal se prononce par douze voix contre dix pour l'appellation de La Baule - Escoublac. La commune d'Escoublac - La Baule est dénommée la commune de La Baule-Escoublac à partir du 15 mai 1962.
Situation de la commune de la Baule-Escoublac dans le département de Loire-Atlantique
La gare se nomme au départ "Escoublac-La Bôle" puis "La Baule-Escoublac". En 1986, l'ectrification de la voie ferrée jusqu'au Croisic est réalisée. A partir du 24 septembre 1989, le TGV Atlantique met moins de trois heures pour relier La Baule à la capitale.
Avant le chemins de fer, la région était déjà fréquentée par des "touristes", son développement à partir de 1879 a été fortement accéléré.
source : Wikipedia

Carte de La Baule-Escoublac

 
 
 
 
 
 
  Communes françaises
 
 
  Autres communes du canton
 
 
  Communes proches
 
 
  Départements français
01.Ain.  02.Aisne.  03.Allier.  04.Alpes-de-Haute-Provence.  05.Hautes-Alpes.  06.Alpes-Maritimes.  07.Ardèche.  08.Ardennes.  09.Ariège.  10.Aube.  11.Aude.  12.Aveyron.  13.Bouches-du-Rhône.  14.Calvados.  15.Cantal.  16.Charente.  17.Charente-Maritime.  18.Cher.  19.Corrèze.  21.Côte-d'Or.  22.Côtes-d'Armor.  23.Creuse.  24.Dordogne.  25.Doubs.  26.Drôme.  27.Eure.  28.Eure-et-Loir.  29.Finistère.  2a.Corse du Sud.  2b.Haute-Corse.  30.Gard.  31.Haute-Garonne.  32.Gers.  33.Gironde.  34.Hérault.  35.Ille-et-Vilaine.  36.Indre.  37.Indre-et-Loire.  38.Isère.  39.Jura.  40.Landes.  41.Loir-et-Cher.  42.Loire.  43.Haute-Loire.  44.Loire-Atlantique.  45.Loiret.  46.Lot.  47.Lot-et-Garonne.  48.Lozère.  49.Maine-et-Loire.  50.Manche.  51.Marne.  52.Haute-Marne.  53.Mayenne.  54.Meurthe-et-Moselle.  55.Meuse.  56.Morbihan.  57.Moselle.  58.Nièvre.  59.Nord.  60.Oise.  61.Orne.  62.Pas-de-Calais.  63.Puy-de-Dôme.  64.Pyrénées-Atlantiques.  65.Hautes-Pyrénées.  66.Pyrénées-Orientales.  67.Bas-Rhin.  68.Haut-Rhin.  69.Rhône.  70.Haute-Saône.  71.Saône-et-Loire.  72.Sarthe.  73.Savoie.  74.Haute-Savoie.  75.Seine.  76.Seine-Maritime.  77.Seine-et-Marne.  78.Yvelines.  79.Deux-Sèvres.  80.Somme.  81.Tarn.  82.Tarn-et-Garonne.  83.Var.  84.Vaucluse.  85.Vendée.  86.Vienne.  87.Haute-Vienne.  88.Vosges.  89.Yonne.  90.Territoire de Belfort.  91.Essone.  92.Hauts-de-Seine.  93.Seine-Saint-Denis.  94.Val-de-Marne.  95.Val-d'Oise.