Thouaré-sur-Loire, 44470
Bienvenue à Thouaré-sur-Loire, commune française de 6661 habitants située dans le département Loire-Atlantique et la région Pays de la Loire.Vous trouverez ici quelques infos sur la commune et notre sélection de sites sur Thouaré-sur-Loire.
     
 
 

Thouaré-sur-Loire en bref

Département : Loire-Atlantique
Code postal : 44470
Population : 6661 habitants
Région : Pays de la Loire
Arrondissement : Nantes
Canton : Carquefou

Histoire de Thouaré-sur-Loire

Les origines de Thouaré
Les origines de Thouaré sont confuses. Selon certaines hypothèses la fondation de la cité serait due à un légionnaire romain du nom de Taurus ou Tauraicus qui aurait installé une riche villa. Ou bien elle serait due à un dieu celtique célébré dans cette partie de la Gaule : Taur. Une chose est sûre : les peuplements humains sont fixés très tôt à cet endroit du fait de la présence de la Loire, voie de communication privilégiée. Cette présence est attestée par les découvertes de silex taillés et d’épées en bronze à Bellevue (Sainte-Luce-sur-Loire).
Le nom de Thouaré apparaît la première fois dans la chartre de Louis le Gros en 1123. Son orthographe différe selon les rédacteurs successifs : Thoaré, Thoyré, Touaré, Thoaret, Thoairé, puis enfin Thouaré.
Du Moyen Âge à la Révolution Française
Vers le XIIIe siècle, les pouvoirs civils et religieux se concentraient autour du château de la Motte également appelé château de la Tour. Le seigneur du lieu «fondateur de la Paroisse» exerçait les droits de haute, moyenne et basse justice sur ses sujets.
Ses seigneurs furent successivement :
en 1254 : Guillaume de Thouaré
en 1378 : les Ussé en Touraine
en 1393 : Gilles d’Elbiest
au début du XVIe siècle : la famille de Saint Amadour
en 1560 : Charles de Bretagne
en 1567 : Anne Descartes, demi-sœur du célèbre philosophe
de 1704 jusqu’au milieu du XIXe siècle : la famille Mosnier
A noter, durant cette période, la venue du roi Charles IX et de la cour qui allaient à Nantes, acclamés par les Thouaréens. Il séjourna au château de Thouaré où il fut reçu par Claude de Bretagne.
La Révolution Française
Durant les troubles révolutionnaires, Thouaré (hormis quelques victimes dont le prêtre constitutionnel Giron) fut dans l’ensemble épargnée par les massacres et les destructions.
De plus elle fut nommée chef-lieu du canton, titre quelle conservera jusqu’en 1803 : la ville fut l’objet d’une attention particulière par le nouveau régime qui y maintient des forces armées, tel que la canonnière « le Duguay-Trouin » pour veiller à la sécurité des patriotes et interdire le franchissement aux brigands de la rive Sud.
Mais les Thouaréens ne sont pas acquis aux idées nouvelles, comme le souligne le rapport du 30 messidor an VII, du commissaire du Directoire exécutif : Louis Marchais. Seulement 15 hommes sur les 110 en état de porter les armes, sont disposés à la République. Toutefois, la Municipalité se retirera à Nantes, à cause de L’insécurité croissante
L’Empire et la Restauration
Grâce à Napoléon, le pays retrouva la paix et les thouaréens furent dans l’ensemble favorable à l’Empire et ils le montrèrent. Notamment lors de sa visite à Thouaré, le 11 août 1808, pour laquelle fut dressé un arc de triomphe au chemin nantais, où les thouaréens l’acclamèrent. Ou encore lors de la fête de la naissance et du baptême du roi de Rome, où un feu de joie fut allumé et du vin donné au public.
En 1815, lors de la chute de Napoléon, la France fut occupée par les puissances étrangères. Thouaré fut occupée plusieurs semaines par un détachement de Saxons.
En 1832, les demoiselles du Guiny (nées au château de la Hillière) furent impliquées dans le soulèvement organisé par la duchesse de Berry, en vue de faire monter sur le trône de France, le duc de Bordeaux.
La seconde moitié du XIXème : les Transformations
La seconde moitié du XIXe siècle fut riche en transformations considérables, qui modifièrent la physionomie de la ville et l’ouvrit au reste de la région :
en 1851 : la construction de la voie ferré de Nantes à Paris, marque de son empreinte le territoire de la commune
en 1863 : le déplacement du bourg s’organisant désormais autour de la place de la république et de l’église nouvellement construite
vers 1867-1868 : la construction de la levée de la Divate et le dragage intensif du bras sud de la Loire modifient le régime des crues et provoque l’ensablement du bras sud de Thouaré.
entre 1879-1882 : la construction des ponts de Thouaré, qui succèdent à l’antique passage, facilite et développent des échanges entre les deux rives de la Loire
Guerre franco-allemande de 1870, Première Guerre mondiale et Seconde Guerre mondiale
La Guerre de 1870 toucha très peu Thouaré, seul subsiste les traces des fortifications édifiées sur les côteaux de Gobert et d’Auray.
La Première Guerre mondiale et la Seconde Guerre mondiale furent plus meurtrières, surtout la première qui vit la mort de 43 habitants de Thouaré. Les ponts de Thouaré (ainsi que ceux de Mauves et de Oudon) furent dynamités trois fois, le 19 juin 1940 par l’armée française, le 18 juin 1944 par l’aviation britannique (bombardement qui fît 2 morts, 18 blessés dans un état grave et 8 maisons détruites).
Avènement de la ville de Thouaré
À partir des années 1950, Thouaré évolue fortement : sa population va quadrupler en 40 ans et l’organisation de son territoire va être modifiée, notamment avec l’implantation de nombreux lotissements.
source : Wikipedia

Carte de Thouaré-sur-Loire

 
 
 
 
 
 
  Communes françaises
 
 
  Autres communes du canton
 
 
  Communes proches
 
 
  Départements français
01.Ain.  02.Aisne.  03.Allier.  04.Alpes-de-Haute-Provence.  05.Hautes-Alpes.  06.Alpes-Maritimes.  07.Ardèche.  08.Ardennes.  09.Ariège.  10.Aube.  11.Aude.  12.Aveyron.  13.Bouches-du-Rhône.  14.Calvados.  15.Cantal.  16.Charente.  17.Charente-Maritime.  18.Cher.  19.Corrèze.  21.Côte-d'Or.  22.Côtes-d'Armor.  23.Creuse.  24.Dordogne.  25.Doubs.  26.Drôme.  27.Eure.  28.Eure-et-Loir.  29.Finistère.  2a.Corse du Sud.  2b.Haute-Corse.  30.Gard.  31.Haute-Garonne.  32.Gers.  33.Gironde.  34.Hérault.  35.Ille-et-Vilaine.  36.Indre.  37.Indre-et-Loire.  38.Isère.  39.Jura.  40.Landes.  41.Loir-et-Cher.  42.Loire.  43.Haute-Loire.  44.Loire-Atlantique.  45.Loiret.  46.Lot.  47.Lot-et-Garonne.  48.Lozère.  49.Maine-et-Loire.  50.Manche.  51.Marne.  52.Haute-Marne.  53.Mayenne.  54.Meurthe-et-Moselle.  55.Meuse.  56.Morbihan.  57.Moselle.  58.Nièvre.  59.Nord.  60.Oise.  61.Orne.  62.Pas-de-Calais.  63.Puy-de-Dôme.  64.Pyrénées-Atlantiques.  65.Hautes-Pyrénées.  66.Pyrénées-Orientales.  67.Bas-Rhin.  68.Haut-Rhin.  69.Rhône.  70.Haute-Saône.  71.Saône-et-Loire.  72.Sarthe.  73.Savoie.  74.Haute-Savoie.  75.Seine.  76.Seine-Maritime.  77.Seine-et-Marne.  78.Yvelines.  79.Deux-Sèvres.  80.Somme.  81.Tarn.  82.Tarn-et-Garonne.  83.Var.  84.Vaucluse.  85.Vendée.  86.Vienne.  87.Haute-Vienne.  88.Vosges.  89.Yonne.  90.Territoire de Belfort.  91.Essone.  92.Hauts-de-Seine.  93.Seine-Saint-Denis.  94.Val-de-Marne.  95.Val-d'Oise.