Anzin, 59410
Bienvenue à Anzin, commune française située dans le département Nord et la région Nord-Pas-de-Calais.Vous trouverez ici quelques infos sur la commune et notre sélection de sites sur Anzin.
     
 
 

Anzin en bref

Département : Nord
Code postal : 59410
Population : 0 habitants
Région : Nord-Pas-de-Calais
Arrondissement : Valenciennes
Canton : Anzin

Histoire de Anzin

Origines
Même si le site d'Anzin a probablement été habité dès la préhistoire, très peu de vestiges subsistent de cette époque, hormis quelques objets de l'âge du bronze[1]. Un temple dédié à Isis aurait été construit sur le Mont d'Anzin lors de la conquête des Gaules, puis détruit en 369 par l'empereur Valentinien Ier.
L'éthymologie du nom Anzin est incertaine; il pourrait provenir du nom de ce temple, ou d'un nom de personne : Aze, nom courant chez les germains, ou Anzenix, chef saxon qui conquit la région vers 96 av JC. L'orthographe a beaucoup varié : Asinium, Azing, Ansaing, parfois jusqu'au sein d'un même document, ce qui a amené des suppositions sur l'existence de deux villages, l'un situé sur le Mont d'Anzin, l'autre sur les rives de l'Escaut.
Un petit village près de Valenciennes
Le village d'Anzin est cité pour la première fois en 877 sous le nom d'Asinium dans l'acte par lequel Charles le chauve en fait don à la fille Ermentrude, abbesse d'Hasnon.
À cette époque, la région fait partie de la Lotharingie, un des royaumes francs issus de la division de l'empire de Charlemagne, et a été attribuée à Charles le Chauve par le Traité de Meerssen. Celui ci en fait un fief héréditaire, le comté de Hainaut.
En 880, le Hainaut subit les invasions des Normands, l'abbaye d'Hasnon est détruite. Le traité de Ribemont rattache la région à la Germanie; l'Escaut constitue la frontière. L'histoire du village suit dès lors l'histoire du comté de Hainaut et plus particulièrement de celle Valenciennes.
Article détaillé : Comté de Hainaut.
Un château-fort est bâti au XIe siècle par Jehan d'Anzaing, oncle du comte de Hainaut.
En 1065, Baudouin Ier de Hainaut restaure l'abbaye de Hasnon, et confirme en 1067 la donation d'Anzin à l'abbaye.
En 1678, suite aux guerres de conquête de Louis XIV, Valenciennes et sa banlieue sont rattachés à la France par le traité de Nimègue.
La découverte du charbon
Le rattachement à la France pose problème à quelques industries implantées dans la région : leur approvisionnement en charbon dans la région de Mons est compliqué et renchéri par le fait qu'il soit de l'autre côté de la frontière, aux Pays-Bas autrichiens. Parmi ces industriels, la famille Désandrouin possède une verrerie à Fresnes. Le vicomte Desandrouin est convaincu que la veine du gisement houiller se poursuit dans le sous-sol côté français et obtient l'autorisation en 1716 d'entamer des recherches. On trouve à Anzin le premier gisement de houille exploitable de la région en 1734. La compagnie des mines d'Anzin est créée en 1757.
Article détaillé : Bassin minier du Nord-Pas-de-Calais.
Concessions minières dans le Nord
Cette découverte transforme Anzin en une ville industrielle où s'installent verreries, fonderies et laminoirs. Au XIXe siècle, les grèves de mineurs seront nombreuses, et auront de une grande importance dans la naissance du syndicalisme. Les plus connues sont la « grève des Quatre sous » et la « grande grève des mineurs d'Anzin », qui regroupa 40.000 grévistes pendants 46 jours et pendant laquelle Émile Zola viendra se documenter pour son roman Germinal.
La ville industrielle
Bureaux d'études de l'usine Vallourec
À la fin du XIXe siècle, plusieurs aciéries sont implantées à Anzin : les Forges et Aciéries de Denain-Anzin, qui deviendront Usinor, et l'entreprise Escaut-et-Meuse qui deviendra Vallourec.
La fin des mines et de la sidérurgie
Dans les années 1970, après la fermeture des mines, la sidérurgie est également en crise. Les usines ferment l'une après l'autre.
De nos jours, la réhabilitation de la ville se poursuit : les friches industrielles sont transformées en espaces verts [2], le tramway remplace la ligne de chemin de fer des Charbonnages.
Certains quartiers font partie de la zone franche urbaine du val d'Escaut.
source : Wikipedia

Carte de Anzin

 
 
 
 
 
 
  Communes françaises
 
 
  Autres communes du canton
 
 
  Communes proches
 
 
  Départements français
01.Ain.  02.Aisne.  03.Allier.  04.Alpes-de-Haute-Provence.  05.Hautes-Alpes.  06.Alpes-Maritimes.  07.Ardèche.  08.Ardennes.  09.Ariège.  10.Aube.  11.Aude.  12.Aveyron.  13.Bouches-du-Rhône.  14.Calvados.  15.Cantal.  16.Charente.  17.Charente-Maritime.  18.Cher.  19.Corrèze.  21.Côte-d'Or.  22.Côtes-d'Armor.  23.Creuse.  24.Dordogne.  25.Doubs.  26.Drôme.  27.Eure.  28.Eure-et-Loir.  29.Finistère.  2a.Corse du Sud.  2b.Haute-Corse.  30.Gard.  31.Haute-Garonne.  32.Gers.  33.Gironde.  34.Hérault.  35.Ille-et-Vilaine.  36.Indre.  37.Indre-et-Loire.  38.Isère.  39.Jura.  40.Landes.  41.Loir-et-Cher.  42.Loire.  43.Haute-Loire.  44.Loire-Atlantique.  45.Loiret.  46.Lot.  47.Lot-et-Garonne.  48.Lozère.  49.Maine-et-Loire.  50.Manche.  51.Marne.  52.Haute-Marne.  53.Mayenne.  54.Meurthe-et-Moselle.  55.Meuse.  56.Morbihan.  57.Moselle.  58.Nièvre.  59.Nord.  60.Oise.  61.Orne.  62.Pas-de-Calais.  63.Puy-de-Dôme.  64.Pyrénées-Atlantiques.  65.Hautes-Pyrénées.  66.Pyrénées-Orientales.  67.Bas-Rhin.  68.Haut-Rhin.  69.Rhône.  70.Haute-Saône.  71.Saône-et-Loire.  72.Sarthe.  73.Savoie.  74.Haute-Savoie.  75.Seine.  76.Seine-Maritime.  77.Seine-et-Marne.  78.Yvelines.  79.Deux-Sèvres.  80.Somme.  81.Tarn.  82.Tarn-et-Garonne.  83.Var.  84.Vaucluse.  85.Vendée.  86.Vienne.  87.Haute-Vienne.  88.Vosges.  89.Yonne.  90.Territoire de Belfort.  91.Essone.  92.Hauts-de-Seine.  93.Seine-Saint-Denis.  94.Val-de-Marne.  95.Val-d'Oise. 
 

Anzin -