Hulluch, 62410
Bienvenue à Hulluch, commune française située dans le département Pas-de-Calais et la région Nord-Pas-de-Calais.Vous trouverez ici quelques infos sur la commune et notre sélection de sites sur Hulluch.
     
 
 

Hulluch en bref

Département : Pas-de-Calais
Code postal : 62410
Population : 0 habitants
Région : Nord-Pas-de-Calais
Arrondissement : Lens
Canton : Wingles

Histoire de Hulluch

Le village existait déjà à l'époque gallo-romaine. Des poteries de cette époque ont en effet été retrouvées en creusant le sous-sol d'une habitation, près de la voie romaine.
Moyen Âge
Le village fut certainement choisi comme mission chrétienne pendant les premiers siècles.
Occupé initialement par les barbares (les Morins, ennemis de Jules César), il l'est par les Francs bien avant le Xe siècle. Le seigneur du lieu fit construire un château-forteresse, simple donjon et dépendances entourés de palissades et de fossés. Aujourd’hui, il n’en reste rien. Vers l’an 1300, le château fut entouré de murailles, de créneaux et de tours. On y entrait par un pont-levis. Incendié avec le village par les flamands en 1303 au temps de Philippe le Bel, bombardé par les Espagnols et les Français au temps de Louis XIV, livré à une succession de batailles et d'invasions, le château ne résista pas au temps et aux guerres.
C'est certainement à la place de ce château-fort que fut construit, sous Louis XIV, le château du sire baron de Bertoult, richement décoré et entouré d'un beau parc.
Ce château, hélas dynamité par les allemands dès le début de la première guerre mondiale, est remplacé par une cité résidentielle appelée de façon très originale "Clos du château".
La Seigneurie d'Hulluch
La seigneurie d’Hulluch, dépendante de la Châtellerie de Lens, était soumise aux aides (sorte d’impôts indirects). La Collection Colbert détient un "dénombrement de 1586" qui attribut à celle-ci : un château avec basse-cour, prés, bois, eaux, pêcheries, 160 mencaudées dont 112 en culture et le reste en riez, plus 1/3 d'un marais indivis entre le seigneur de Hulluch et ceux de Douvrin et Berclau, plus enfin un moulin banal (moulin à vent où les paysans devaient faire moudre leur blé), un four banal (pour y cuire leurs pains contre la rente annuelle relativement modeste d'un chapon par ménage).
Au cours des siècles, la seigneurie connut plusieurs propriétaires, par héritage, mariage et vente :
Le plus ancien est connu dès 1252 : Jehan I de Hulluhc, dit li englais (=l'anglais) qui portait d'argent à la croix engrêlée d'azur. On ne sait si cette Maison s'est poursuivie devenant française ou si c'est une nouvelle maison qui voit le jour en 1302 avec : Jean II chevalier de Hulluch qui porte écartelé d'or et de gueules, maison qui perdurera jusqu'en 1581, après une courte interruption de 1386 à 1497, où elle passe dans la Maison de Villers puis celle de la Hamaïde, avant de revenir à Robert de Hulluch (période bourguignonne où Jacques de La Hamaïde, est fils d'Ernoul, conseiller et chambellan du duc de Bourgogne ; Jacques vend sa terre en 1475 à Laurent Guignard, qui doit l'abandonner dès 1497 à Robert (usant certainement de son droit de préemption).
La famille de Hulluch existe toujours au XXIe siècle, après avoir eu différentes orthographes : de Hulluc ou Hullut, de Hullu, d'Hullu, Dehullu, Dhullu, Dhulu et même de Lues (aux USA).
Elle comporte actuellement moins de dix personnes de la branche aînée, toujours restée catholique et à moins de 15-20 km de Hulluch, et constitue l'une des principales familles souches de Santes où elle s'est établie dès 1550, avant de s'installer v. 1880 à Gondecourt. La majorité des cadets de cette maison étant protestants émigre de Santes entre 1695 et 1735 (suite à la Révocation de l'édit de Nantes) pour s'installer aux Pays-Bas dans la région de Cadzand et de Terneuzen (2000 pers.), de là certains partent au XIXè s. en Grande-Bretagne (200), d'autres en Belgique (200) d'où quelques uns reviennent en France parmi les immigrants belges de l'entre deux guerres. D'autres émigrants partent enfin des Pays-Bas aux États-Unis (fin XIXè-début XXè s., où elle prend l'orthographe "de Lues", pour éviter les difficultés de prononciation à l'américaine).
La seigneurie de Hulluch passe définitivement ensuite à d'autres Maisons, en 1600 dans celle des seigneurs de Noreuil, par le mariage de Damoiselle Marie d'Hulluch avec Antoine le Mercier. En 1613, leur fils, François, chevalier, épouse Anne de Bourgogne, pour se terminer peu avant la Révolution en la Maison de Briois.
Orthographe du nom :
Le chapitre de Lens cite Huluce en 1070 (Charte d'Eustache de Boulogne).
Celui de St Vaast donne Huluz en 1098 puis Hulut en 1136.
On trouve ensuite Hullut en 1180.
(Il se peut que ce soient les auteurs de ces textes ou le déchiffrage des écritures anciennes qui aient concouru à ces variantes ou interprétations.)
On a ensuite Huluce en 1202 (C. de Maroeuil), Huluch en 1233 (C. d'Arras), Huluc en 1233 (C. La Brayelle) et en 1299 (Arch. d'Artois).
Dans sa section Artois, l'Armorial de Wimbergen mentionne les premières armes d'un Jean de Huluhc d'argent à la croix engrélee d'azur (réf. 798, il est dit li englais, l'anglais). Un second Jean (réf. 799) porte à cette époque le même écu d'argent à la croix engrélee d'azur au lambel de gueules de 4 pièces.
Un changement se produit v.1265, avec un troisième Jehan de Huluhc qui porte écartelé d'or et de gueules (cette modification indiquerait probablement une reprise de seigneurie par une Maison française).
On trouve à nouveau Huluch en 1303, mais Hulus sur le sceau apposé sur un acte de la même année.
Huluc en 1304, Huluz en 1314 (Arch. d'Artois)
Le nom du village se stabilise enfin en Hulluch dès 1388, ce que confirme en 1429 les Archives d'Artois.
Cité minière
Hulluch fait partie du bassin minier du Nord-Pas-de-Calais, le creusement des mines de charbon y commence en 1902 et s'arrête en 1978. Le schiste du terril est aujourd'hui utilisé pour fabriquer des briques et disparaît progressivement.
Les guerres.
Ligne de tranchées et no-man's land, entre Loos et Hulluch, photographié d'avion à 7h15 le matin du 22 Juillet 1917. Les tranchées allemandes sont à droite et en bas de la photo. Les tranchées anglaises sont en haut à gauche. La verticale qui traverse la photo est ce qui reste d'une route
Située en Zone rouge (séquelles de guerre), la commune a subi les violents combats de la Première Guerre mondiale, dont les séquelles persistent avec la découverte périodique de munitions non explosées
source : Wikipedia

Carte de Hulluch

 
 
 
 
 
 
  Communes françaises
 
 
  Autres communes du canton
 
 
  Communes proches
 
 
  Départements français
01.Ain.  02.Aisne.  03.Allier.  04.Alpes-de-Haute-Provence.  05.Hautes-Alpes.  06.Alpes-Maritimes.  07.Ardèche.  08.Ardennes.  09.Ariège.  10.Aube.  11.Aude.  12.Aveyron.  13.Bouches-du-Rhône.  14.Calvados.  15.Cantal.  16.Charente.  17.Charente-Maritime.  18.Cher.  19.Corrèze.  21.Côte-d'Or.  22.Côtes-d'Armor.  23.Creuse.  24.Dordogne.  25.Doubs.  26.Drôme.  27.Eure.  28.Eure-et-Loir.  29.Finistère.  2a.Corse du Sud.  2b.Haute-Corse.  30.Gard.  31.Haute-Garonne.  32.Gers.  33.Gironde.  34.Hérault.  35.Ille-et-Vilaine.  36.Indre.  37.Indre-et-Loire.  38.Isère.  39.Jura.  40.Landes.  41.Loir-et-Cher.  42.Loire.  43.Haute-Loire.  44.Loire-Atlantique.  45.Loiret.  46.Lot.  47.Lot-et-Garonne.  48.Lozère.  49.Maine-et-Loire.  50.Manche.  51.Marne.  52.Haute-Marne.  53.Mayenne.  54.Meurthe-et-Moselle.  55.Meuse.  56.Morbihan.  57.Moselle.  58.Nièvre.  59.Nord.  60.Oise.  61.Orne.  62.Pas-de-Calais.  63.Puy-de-Dôme.  64.Pyrénées-Atlantiques.  65.Hautes-Pyrénées.  66.Pyrénées-Orientales.  67.Bas-Rhin.  68.Haut-Rhin.  69.Rhône.  70.Haute-Saône.  71.Saône-et-Loire.  72.Sarthe.  73.Savoie.  74.Haute-Savoie.  75.Seine.  76.Seine-Maritime.  77.Seine-et-Marne.  78.Yvelines.  79.Deux-Sèvres.  80.Somme.  81.Tarn.  82.Tarn-et-Garonne.  83.Var.  84.Vaucluse.  85.Vendée.  86.Vienne.  87.Haute-Vienne.  88.Vosges.  89.Yonne.  90.Territoire de Belfort.  91.Essone.  92.Hauts-de-Seine.  93.Seine-Saint-Denis.  94.Val-de-Marne.  95.Val-d'Oise.