Bry-sur-Marne, 94360
Bienvenue à Bry-sur-Marne, commune française de 13826 habitants située dans le département Val-de-Marne et la région Ile-de-France.Vous trouverez ici quelques infos sur la commune et notre sélection de sites sur Bry-sur-Marne.
     
 
 

Bry-sur-Marne en bref

Département : Val-de-Marne
Code postal : 94360
Population : 13826 habitants
Région : Ile-de-France
Arrondissement : Nogent-sur-Marne
Canton : Bry-sur-Marne

Histoire de Bry-sur-Marne

Des origines préhistoriques
Le nom de Bry, Brie ou Bri vient du celtique "Briw" signifiant pont ou passage traversant un cours d'eau. Les origines de la ville remontent au néolithique.
En 1903, l'archéologue Adrien Mentienne met à jour les ossements d'un grand bœuf mort il y a 15 000 ans. Plus récemment, en 1982, le squelette d'une jeune femme datant du Ve siècle avant notre ère est découvert dans la cour de l'école Henri Cahn. Il est d'ailleurs exposé au musée de Bry-sur-Marne.
A partir de cette période, la présence humaine devient continue. Elle est importante à l'époque gallo-romaine et mérovingienne comme le confirme la découverte d'une nécropole en 1886 et ses nombreux objets précieux : poteries, armes gauloises et franques, bijoux en argent et en or, pièces de monnaies. Il faut attendre le IXe siècle pour trouver la première trace écrite de l'existence de la ville de Bry au travers d'une charte de Charles le Chauve datant de 861.
Trois siècles plus tard, en 1130, la première église est construite. Mais ce n'est qu'en 1254 qu'elle sera consacrée et dédiée aux saints Gervais et Protais.
Les fiefs de Bry
Depuis le début de la féodalité, le territoire de Bry se partage entre seigneuries monastiques et seigneuries laïques. Au début du XIVe siècle, le fief de l'hôtel-fort, sous l'égide de la famille de Pacy, réunit bon nombre de ces seigneuries. En 1404, Robert de Chatillon, cousin du roi devient le nouveau seigneur de Bry. Son château se trouve vraisemblablement derrière l'église actuelle, à la place de la Fondation Favier.
Le deuxième grand fief de Bry date du XVe siècle. Il appartient à Jean de Malestroit, grand chancelier de Bretagne. Son manoir se trouve à l'emplacement exact de notre Hôtel de Malestroit.
Entre 1694 et 1696, Nicolas de Frémont, marquis d'Auneuil, rachète les deux seigneuries et fait bâtir un nouvel hôtel, notre château de Bry. Le bâtiment fait l'objet d'une reconstruction en 1759 qui est due à François II Franque (1710-1793). Ces travaux sont commandés par Étienne de Silhouette, contrôleur général des finances, ancien ministre d'État. Ils sont terminés par Monsieur de Laage, ancien fermier général, son neveu et héritier. La reconstruction du Château, après la terrible guerre qui touche si durement Bry, le 2 décembre 1870, transforme sérieusement le plan d'origine.
En 1802, le Prince de Talleyrand loue le château et s'y installe pour sept ans. Après son départ, l'édifice est racheté par le Baron Louis, homme d'État et grand ami de Talleyrand. Son héritière et nièce, Mademoiselle de Rigny, fait don d'une grosse somme d'argent à la commune. En 1866, la municipalité l'utilise pour la construction d'une mairie-école, l'actuelle mairie.
La générosité de Mademoiselle de Rigny permet aussi l'installation d'une œuvre monumentale dans le chœur de l'église en 1842 : le diorama de Daguerre(voir les chefs-d'œuvre, plus bas), trompe-l'œil représentant la nef d'une cathédrale gothique.
En 1889, la veuve de Joseph Favier, riche industriel habitant le château, réalise le vœu de son mari en créant au 2 rue du Four une maison de retraite pour personnes âgées qui portera par la suite le nom de Fondation Favier.
Le XXe siècle voit le début de la transformation de notre cité. Le parc du château et les pépinières de Paris sont lotis et deviennent de nouveaux quartiers. En 1926, la ville est traversée par la ligne de chemin de fer puis débute le construction de l'hôpital Saint-Camille (1936). L'implantation de zones pavillonnaires et de petits immeubles, la création d'importants moyens d'accès : autoroute A4 (1970) et RER (1977) et enfin l'installation d'entreprises industrielles et commerciales, créatrices avec le tertiaire de nombreux emplois, participent au développement important de Bry.
Par la beauté de son site, ses nombreux espaces verts et son environnement, Bry a su garder, malgré son évolution, le charme discret d'un agréable village où il fait si bon vivre, à 12 km seulement de Paris.
source : Wikipedia

Carte de Bry-sur-Marne

 
 
 
 
 
 
  Communes françaises
 
 
  Autres communes du canton
 
 
  Communes proches
 
 
  Départements français
01.Ain.  02.Aisne.  03.Allier.  04.Alpes-de-Haute-Provence.  05.Hautes-Alpes.  06.Alpes-Maritimes.  07.Ardèche.  08.Ardennes.  09.Ariège.  10.Aube.  11.Aude.  12.Aveyron.  13.Bouches-du-Rhône.  14.Calvados.  15.Cantal.  16.Charente.  17.Charente-Maritime.  18.Cher.  19.Corrèze.  21.Côte-d'Or.  22.Côtes-d'Armor.  23.Creuse.  24.Dordogne.  25.Doubs.  26.Drôme.  27.Eure.  28.Eure-et-Loir.  29.Finistère.  2a.Corse du Sud.  2b.Haute-Corse.  30.Gard.  31.Haute-Garonne.  32.Gers.  33.Gironde.  34.Hérault.  35.Ille-et-Vilaine.  36.Indre.  37.Indre-et-Loire.  38.Isère.  39.Jura.  40.Landes.  41.Loir-et-Cher.  42.Loire.  43.Haute-Loire.  44.Loire-Atlantique.  45.Loiret.  46.Lot.  47.Lot-et-Garonne.  48.Lozère.  49.Maine-et-Loire.  50.Manche.  51.Marne.  52.Haute-Marne.  53.Mayenne.  54.Meurthe-et-Moselle.  55.Meuse.  56.Morbihan.  57.Moselle.  58.Nièvre.  59.Nord.  60.Oise.  61.Orne.  62.Pas-de-Calais.  63.Puy-de-Dôme.  64.Pyrénées-Atlantiques.  65.Hautes-Pyrénées.  66.Pyrénées-Orientales.  67.Bas-Rhin.  68.Haut-Rhin.  69.Rhône.  70.Haute-Saône.  71.Saône-et-Loire.  72.Sarthe.  73.Savoie.  74.Haute-Savoie.  75.Seine.  76.Seine-Maritime.  77.Seine-et-Marne.  78.Yvelines.  79.Deux-Sèvres.  80.Somme.  81.Tarn.  82.Tarn-et-Garonne.  83.Var.  84.Vaucluse.  85.Vendée.  86.Vienne.  87.Haute-Vienne.  88.Vosges.  89.Yonne.  90.Territoire de Belfort.  91.Essone.  92.Hauts-de-Seine.  93.Seine-Saint-Denis.  94.Val-de-Marne.  95.Val-d'Oise.